Les 5 phases de la rupture amoureuse

En psychologie, on parle souvent de « deuil » d’une relation : que cela suffise à vous montrer combien devoir renoncer à un être cher peut être violent. Pour surmonter une rupture amoureuse, les spécialistes distinguent entre 5 et 7 phases : ce n’est qu’après être passé par toutes ces étapes que l’on peut reconstruire sa vie.

Choc et déni


Et voilà : ce ne sera plus jamais comme avant. Votre Jules vient de vous dire qu’il ne vous aime plus. La toute première réaction que l’on éprouve à ce moment-là ressemble à de la stupeur (d’accord… parfois on sent venir le truc, mais cela n’empêche pas d’être sous le choc en un premier temps). A cela suit une véritable phase de déni : on évite de parler de ce qui vient de se passer, on refuse d’y penser…  Et puis, l’histoire n’est peut-être pas finie, non ? Ce n’est qu’une petite crise passagère, vous en avez déjà surmonté d’autres dans le passé, hein ? Hélas, il n’en est rien.


Colère


Bon : vous venez de prendre acte de ce qui vient de se passer – sauf que… vous avez du mal à le digérer. C’est le moment où vous faites la liste de tous les défauts de l’autre : « Et puis, il écoutait de la musique trop nulle. Et puis sa mère était insupportable. Et puis, ça a toujours été un monstre d’égoïsme. ». Bref, vous avez besoin d’évacuer tout cela : et vos copines passent leur temps à vous écouter pendant que vous vous lamentez.


Culpabilité et marchandage


Après avoir dirigé toute votre agressivité vers votre ex, c’est à vous-même que vous vous en prenez. Tout à coup, vous commencez à réaliser que vous aviez aussi votre part de responsabilité dans la rupture. Cependant, quand on atteint cette phase, on a parfois tendance à un peu trop noircir le tableau : d’accord, vous n’étiez pas parfaite… mais tous les torts n’étaient pas de votre côté non plus, allez. Cette phase est parfois suivie d’une période dite de « marchandage » : concrètement, vous essayez de voir ce qu’il est possible de faire pour ne pas mettre complètement la croix sur l’autre. Peut-être que vous pourrez rester amis ? Peut-être qu’en faisant des concessions, vous trouverez un arrangement ?


Tristesse


Hélas, la rupture est inéluctable. Il ne vous reste plus qu’à pleurer toutes les larmes de votre corps, manger des tonnes de glace et regarder des films tristes. C’est aussi un moment où vous n’avez envie de voir personne. Courage : c’est probablement la phase la plus douloureuse… Mais on finit par en venir à bout.


Acceptation et reconstruction


Et puis voilà.. un beau jour, vous avez fait votre deuil. Vous avez fini par accepter que vous n’étiez peut-être pas faits l’un pour l’autre et, désormais, vous êtes prêtes pour reconstruire votre vie. Vous reprenez goût aux petits plaisirs de la vie, vous vous lancez dans de nouveaux projets.. Reste cependant le souvenir d’avoir vécu quelque chose de fort avec une personne que vous avez aimé du fond du cœur. Parfois vous vous surprenez à sourire devant une ancienne photo de vous deux mais il s’agit d’un simple sourire attendri et non plus d’une grimace triste.

Crédit photo : Pinterest