10 CONSEILS pour briller en SOCIETE

Hep, hep, hep ! Brigade du savoir-vivre. Vous vous êtes bien vue, là ? A engloutir un kiwi baveux dans le métro, à faire des risettes à tout le monde avec du rouge à lèvres sur les dents, ou à vous pschitter de la laque dans le train. 

On va vous apprendre, nous, à tordre le cou à vos manières de malotrues. Pour ça, on a fait appel à Soledad Bravi et Juliette Dumas, auteures de Shine ou not Shine, LA bible des bonnes manières. Sur www.shinenotshine.com nos petits travers sont déjà sur le qui-vive. Avant-goût*.

 

 

 

 

1. NOT SHINE : préparer un repas enclume (du type lasagnes à la béchamel-mousse au chocolat) sous prétexte que vous n’avez pas eu le temps de cuisiner.

SHINE : pensez aux digestions difficiles, la vôtre en premier, et privilégiez les bienfaits de la diète méditerranéenne.

2. NOT SHINE : attendre la dernière minute pour confirmer un dîner en espérant que l’autre annule. Encore pire sortir des excuses bidons : « je ne me sens pas bien » (la classique), « ça me fait chier » (la franche), « mon père est mort » (la tragique).

SHINE : même si ça vous barbe, ce dîner, vous l’avez proposé alors vous l’assumez. Et vous le confirmez dès le matin.

 

 

 

 

3. NOT SHINE : parler de son accouchement (ou de son dernier frottis).

SHINE : les aventures de votre utérus ne regardent personne. Peu importe si une des invités a lancé le sujet, vous n’êtes pas obligée de rebondir. Changez discrètement de sujet et élevez le débat.

4. NOT SHINE : rappeler alors que la personne vient de vous laisser un message.

SHINE : soit vous faîtes l’effort d’interroger votre boite vocale avant de rappeler, soit vous précisez sur votre message d’accueil : « vous êtes bien sur mon répondeur, merci de ne laisser aucun message, je vous rappelle de toute façon. »

 

 

 

 

5. NOT SHINE : se goinfrer sous prétexte qu’il fait froid (roblochonnade + tarte aux myrtilles).

SHINE : ne prenez pas votre théorie pour de la CryoLipolyse, nouvelle technique de chirurgie qui consiste à détruire la graisse par le froid.

6. NOT SHINE : frisotter sous la pluie.

SHINE : porter un fichu de mémé en plastique. Pas shine pour un sou mais redoutablement efficace. Shiner c’est ne ressembler à rien sur le moment et être éblouissante la minute d’après.

 

 

 

 

7. NOT SHINE : ne pas participer à un cadeau et accepter les remerciements.

SHINE : remboursez au plus vite. Le trou de mémoire de la dette, c’est anti-shine.

8. NOT SHINE : téléphoner dans les transports en commun, parler fort, raconter des choses très personnelles.

SHINE : on attend d’être dehors ou chez soi. Entre temps, on écrit des sms, ou des mails.

 

 

 

 

9. NOT SHINE : demander à quelqu’un ce qu’il fait dans la vie puis l’ignorer (parce que c’est inintéressant ou que cela ne vous apporte rien).

SHINE : Endurez quand même un minimum son monologue vide sur son métier qui ne sert à rien selon vous. Et puis, pendant qu’il vous parle, vous n’écoutez pas, vous en profitez pour trouver des issues de secours.

10. NOT SHINE : Laisser ses enfants perturber les invités d’un dîner.

SHINE : une fois qu’ils ont joué un morceau de flûte (juste un petit alors), vidé le bol de chips et monopolisé toute l’attention, il est grand temps qu’ils aillent se coucher.

Ou encore : porter des uggs d’une autre couleur que noisette, lire par-dessus l’épaule de quelqu’un ou manger comme 4 et couper l’addition en 2…

Shine ou not Shine, de Soledad Bravi et Juliette Dumas, Marabout, 12,90€

Juliette Dumas est la fondatrice du concept-blog Briller en ville et croque chaque mois nos petits travers dans le magazine Infrarouge.

*Exemples extraits du livre