Ces choses que vous IGNOREZ sur vos REGLES !

Ahh les crampes dans le bas-ventre, les sautes d'humeur, la sensation d'avoir l'utérus qui s'apprête à tomber d'un coup d'un seul… autant de symptômes fort sympathiques qui nous rappellent chaque mois à quel point c'est chouette d'être une femme.

Et vous pensiez être incollable sur vos règles qui vous réjouissent chaque mois ? Eh bien nous, on parie que non !

Voici 9 points que vous ignorez sûrement sur ce syndrome prémenstruel.

1. Les règles ne dispensent pas de grossesse

La légende dit que pendant les règles, on ne peut pas tomber enceinte. Le problème, c'est que ce mythe est totalement faux ! Si votre cycle est court, c'est-à-dire 22 jours environ, il n'est pas exclu que vous ovuliez avant la fin de vos règles. Sachez donc que, en cas de rapport sexuel non protégé, il est tout à fait possible que vous tombiez enceinte. A noter aussi, les spermatozoïdes survivent pendant en moyenne 6 jours dans votre corps ! De quoi revoir ses calculs…

2. Pendant vos règles, votre corps vous prépare à la grossesse

Fatigue, sautes d'humeur, crampes, envie de pleurer pour un oui ou pour un non, migraines, mal de dos… ? Félicitations, vous avez une (vague) idée de ce qu'est la grossesse ! Votre corps produit des hormones, surtout de la progestérone, qui prépare l'organisme à l'accueil éventuel d'un embryon. C'est pourquoi le syndrome prémenstruel reproduit les symptômes de la grossesse. La bonne nouvelle c'est que si ces symptômes s'intensifient avec la grossesse (non, c'est pas ça la bonne nouvelle...), ils ont tendance à s'atténuer à l'arrivée des règles !

3. Vous pouvez éradiquer les douleurs avec des plantes

Si certaines d'entre nous le vivent plutôt bien (ou en tout cas, le vivent moins mal!), d'autres se trouvent physiquement touchées par un syndrome prémenstruel plutôt violent. Pour celles qui ne souhaitent pas avoir recours aux anti-inflammatoires (ibuprofène, paracétamol,…), l'alternative se trouve dans les plantes : cannelle, gingembre frais, huile essentielle de basilic (à appliquer sur le ventre) ou encore infusions de menthe poivrée ou de sauge, sont autant de remèdes naturels qui devraient vous apaiser.

4. La synchronisation des règles n'est pas prouvée !

Vous l'aviez pas vue venir celle-là, hein ?! Il s'avère que la théorie qui décrète que, lorsque deux femmes cohabitent pendant un certain temps, leurs cycles prémenstruels finissent par se caler l'un sur l'autre, ne reposerait sur aucun fait scientifique ! En d'autres termes, si vous pensiez être synchro avec votre coloc ou votre sœur, c'est que vous vous êtes laissées aller à croire les on-dit…

5. Walt Disney a fait un film dédié au SPM

Ou comment ruiner toutes ces années de vénération au grand Walt… on sait ! Mais en 1946, le grand Monsieur a sorti un court métrage, The Story of Menstruation, expliquant le fonctionnement du cycle et son rôle sous forme de dessin animé éducatif. Un peu plus, et c'est Bambi qui nous faisait cours !

6. Pendant vos règles, votre sommeil peut s'altérer

On se disait bien aussi que le nombre de symptômes était un peu léger… Allez, on vous en rajoute un ! Sachez que si vous avez du mal à dormir pendant vos règles, c'est normal (mais très énervant quand même!). Tout est de la faute du reflux hormonal (encore elles!) qui peut affecter le sommeil et perturber vos nuits. Voilà qui ne risque pas d'améliorer les sautes d'humeur…

7. Vous pouvez venir à bout de vos règles !

Alors celle-là, on se garde bien de nous la vanter !! Et pourtant il est aujourd'hui bien possible d'arrêter ses règles. Que ce soit en prenant une pilule estroprogestative (composée de progestatif et d’œstrogène), en optant pour l'implant ou le stérilet hormonal, les solutions sont multiples. Si certains médecins considèrent cette solution comme néfaste pour la santé, d'autres la défendent et veulent combattre cette idée reçue. Le choix vous appartient !

 

Allez, reste plus qu'à faire le stock de cannelle pour le mois prochain !

 

AP

Crédit photo / Pinterest