OVERDOSE de bûche, comment survivre

Attention, la période est critique : on vient tout juste de s’enfiler des repas gargantuesques à 12 000 calories chaque, et il va falloir que notre estomac tienne le coup encore quelques jours avant de pouvoir VRAIMENT souffler…

A chaque vilain maux son gentil remède !

1. Pour les gueules de bois carabinées

Oui, on sait, c’était dur de tenir le coup face à tonton Emile sans avoir envie de bieeeen se bourrer la gueule, notamment pour oublier ce moment rempli de malaise où c’est parti en vrille sur la politique…

Le remède salvateur : le kombucha ! Une boisson obtenue à partir d’un champignon fermenté (oui bon, dit comme ça, on vous l’accorde, ça ne donne pas trèèèès envie) qui fait des petits miracles sur les organismes les plus mis à mal ! On s’enfile une bouteille du précieux liquide (comme celui de Karma Kombucha) toute la journée du lendemain, et on limite les dégâts tout en douceur…

2. Pour la tête qui part en vrille

Le combo cris suraigus d’enfants surexcités + remarques acerbes de belle-maman sur notre look + estomac en surcharge = un bon vieux mal de tête carabiné qui

Le remède salvateur : l’huile essentielle de menthe poivrée ! On en dépose quelques gouttes sur une petite pierre d’argile, pour la respirer, ou on peut aussi en mélanger avec une huile neutre (amande douce) pour masser ses tempes.

3. Pour les nausées dévastatrices

Celles qui montent déjà rien qu’à la pensée de la prochaine bûche à la crème pâtissière qu’on va nous fourrer sous le nez…

Le remède salvateur : on attaque dès le réveil (oui, il va falloir se réveiller, quand même) avec une séance de yoga tout doux histoire de se remettre d’aplomb avant de vérifier quel jour on est et où chez qui on doit filer admirer le sapin aujourd’hui. Ensuite, on se fait un thermos entier de tisane au gingembre frais (on râpe deux cuillères à café, et on laisse infuser 10 minutes), que l’on sirote tout au long de la journée.

4. Pour les ballonnements intempestifs

Ceux qui vont nous faire émettre des gargouillis gênants chez tante Jeanine, et qui nous obligera à accuser le chien auprès duquel on se sera collée au cas où…

Le remède salvateur : un petit massage du ventre avant même le petit-dej’. On utilise de préférence une huile (coco, jojoba, avocat…) ou une crème hydratante, que l’on fait chauffer entre ses paumes. On s’allonge sur le dos, jambes repliées, et on masse tout en rond autour du nombril, toujours dans le sens des aiguilles d’une montre.

5. Pour le foie en état critique

Si on fait le compte, en moins de deux jours on vient de faire ingurgiter à son estomac des montagnes de pain-surprise, de foie gras et son pain brioché, de tranches de saumon fumé et leurs toasts beurrés, de chapon farci aux marrons, de bûche et… attendeeeeeez on va gerber et on revient !

Le remède salvateur : le thé vert ! Rempli d’antioxydants, il va nous aider à éliminer, éliminer, éliminer tout ce que notre organisme a amassé. On en boit sans modération pendant les 48h qui suivent l’orgie de bouffe, histoire de dire à son corps malmené : courage, tiens le coup, ça va aller !

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo : Pinterest