J'ai fait du SPORT pour un ventre plat FESTIF

À J-je-ne-sais-pas-mais-ça-se-rapproche-dangereusement des grandes orgies de bouffe des fêtes, j’ai regardé mon petit bidon et je me suis dit que si je ne voulais pas qu’il explose littéralement d’ici la fin de l’année, j’avais intérêt à le secouer un peu, le coco.

Bon, je ne me suis pas sculptée des abdos d’enfer en 3 jours (sinon vous vous doutez bien que j’aurais déjà pris un billet pour parader en bikini aux Fidji), mais je ne m’en suis pas trop mal sortie… 

1. Le démarrage en douceur

Définitivement, je ne serai jamais une fitgirl Instagram qui se lève à 5h du mat’ pour se taper deux heures de cardio dans une salle avant d’enchaîner avec un jus vert et une journée de boulot.

En revanche, programmer mon réveil 20 minutes avant pour me faire une petite séance de yoga tonifiante avant d’enchaîner sur une bonne tasse de café et des tartines, ça je peux.

Hop, une petite vidéo Youtube, et mes journées démarrent bien mieux avec un ventre tout requinqué !

2. La perte des vilaines habitudes

Hop, un escalator par-ci, hop, un trajet en ascenseur par-là, et me voilà posée sans avoir franchement activé mes deux pieds…

Non, si je veux que mes poignées d’amour fondent comme un bâton de chocolat dans une casserole de lait chaud, je dois d’abord perdre ces tics qui me font plus de mal que de bien : #L’AscenseurC’estTabouOnEnViendraTousàBout.

Une fois que j’ai intégré le processus, je peux même varier les plaisirs avec des mini-défis : allez celui-là je le monte en courant !

3. Les réflexes salvateurs

Comme là je suis ultra motivée mais à sec financièrement (petit papa Noël, tu me coûtes de plus en plus cher chaque année !), j’ai laissé tomber l’idée de filer m’inscrire dans une salle de sport.

Par contre, j’ai adopté 2-3 bons réflexes fort utiles, comme faire des squats tout en me brossant les dents (comme ça en plus je suis sûre de vraiment tenir 3 minutes de brossage), ou m’amuser à tenir en équilibre sur la pointe des pieds pendant le brushing (et là, ce n’est pas une mince affaire).

4. La reine des transports

Vu que je n’ai JAMAIS une place assise dans le bus, le métro ou le tram, j’ai décidé de mettre tout ce temps passé dans les transports à profit : non, je ne m’accrocherai pas à la barre pleine de virus de gastro et de grippe (et sans doute d’autres trucs bien plus dégueu)…

Du coup, le chauffeur de bus un peu fou qui va à fond la caisse me fait faire des séances de sport hyper intensives : vais-je tenir debout jusqu’à la prochaine station ?!

Et bim, abdos de folie en une semaine à ce rythme.

5. L’exo de feignante

Appelez-moi la feignante ultime. Mais une feignante qui a ses petits trucs pour quand même avoir l’air affûtée, héhé !

Et ma petite botte secrète, c’est… les abdos installée sur ma chaise de bureau !

Je m’installe le dos bien droit contre le dossier, et j’inspire à fond en rentrant le ventre, comme si je voulais le plaquer dans le dos.

Ensuite, j’expire tout en maintenant le ventre rentré le plus possible. Et c’est tout !

Répété plusieurs fois dans la journée, ni vu ni connu je muscle mon petit bedon sans suer une goutte… 

 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo : Pinterest