J'ai un PÉRINÉE MOU du genou ?

Bon avant toute chose, il faut faire un petit point sur le périnée, ce grand timide du corps humain qui se cache au fond du bassin.

En gros, le périnée est comme un petit socle sur lequel repose une graaande partie de nos charmants organes (intestin, rate, vessie, reins, utérus), voilà pourquoi il a besoin d'être toujours bien tonique histoire de ne pas nous réserver de mauvaises surprises.

Parce que quand il ramollit, c'est la porte ouverte à tout un tas de désagréments légèrement atroces comme l'incontinence urinaire ou même carrément la descente d'organes. Gloups.

1. Ce qui l'affaiblit

Au vu de leur rôle très important dans le corps humain, les muscles du périnée sont relativement sollicités. Un peu comme le seul développeur beau gosse au bureau. Mais en plus de servir à retenir toutes les viscères (oui, oui) de notre corps, c'est aussi un élément-clé de la réussite de nos galipettes avec Zozo ! Plus il est tonique et en forme, plus il nous permet de ressentir un plaisir fouuuuuu…

Seulement, parfois, il fatigue, Dédé le périnée. Bah oui, hein, par exemple, à force de porter des charges trèèèès lourdes, on l'use et on l'épuise.

En vieillissant, Dédé se relâche, à cause de l'affaissement des muscles et des tissus. C'est pourquoi il faut le rééduquer au plus tôt, car plus tôt c'est fait, moins de désagréments il y a.

Et – forcément – l'accouchement n'est pas une partie de plaisir pour notre Dédé préféré. Pendant la grossesse, il subit une groooosse pression à cause de la taille et du poids de bébé, de l'utérus et du liquide amniotique.

Alors il faut vite identifier ce qu'il faut arrêter ou continuer pour aider Dédé à se renforcer.

2. Ce qu'il faut éviter

Pour ne pas aggraver les choses et faire de Dédé un gros mollasson qui ne tiendrait plus le choc, il y a des gestes à éviter.

On va tout de suite arrêter de faire des abdos allongée sur le dos, les mains derrière la tête, en relevant le buste. Cette posture exerce une grande pression sur le périnée et ne fait que distendre ses muscles. En plus de ça, le ventre finit par s'arrondir, donc bon, on n'y gagne pas grand-chose...

Pour les amoureuses du running, celles qui postent leurs exploits sur Instagram et adorent chausser les baskets, on y va touuuut doux. En courant, on fait subir au corps des impacts à répétition, et c'est Dédé qui se retrouve à ployer sous le poids des organes qui descendent douuuucement.

Et enfin, on n'oublie totalement le stop-pipi. Mais siiii, vous savez, cet exercice qui consiste à arrêter son jet d'urine quand on est en train de faire pipi. Au lieu de renforcer Dédé, ça ne fait qu'empêcher les sphincters de se refermer correctement et ça finit par provoquer des fuites urinaires.

3. Ce qu'il faut privilégier

Quand Dédé déclare forfait, après un accouchement par exemple, on file chez un kiné qui va nous indiquer quand et comment faire de la rééducation périnéale sans risques et pour une efficacité maximale.

Mais on peut aussi faire de l'auto-rééducation, grâce à de petits appareils comme Innovo. C'est un appareil non invasif qui se place sur les cuisses et déclenche des contractions du plancher pelvien pour cibler et rééduquer les bons muscles, même allongée sur le canapé !

Si on veut aider Dédé à se refaire une santé et qu'on veut aussi continuer à muscler et tonifier le reste du corps, rien de mieux que de faire la fameuse planche ! En appui sur les mains ou sur les coudes, on rentre le ventre au maaaaaximum, pour renforcer aussi bien les adbos que les muscles du périnée.

On peut aussi s'exercer au « verrouillage » en serrant le ventre 15 secondes, comme pour se retenir de faire pipi.

Pour celles qui veulent aussi se faire des cuisses d'acier (bah, tant qu'à faire, autant faire d'une pierre deux coups), la chaise est également un bon exercice si on contracte le périnée antérieur (retenir son pipi) et postérieur (non, on ne vous fera pas un dessin) pendant 5 secondes.

 

Avec tout ça, Dédé va reprendre illico du poil de la bête !

Crédit Photo : Pinterest