J'ai le CHEVEU tout mou ! Que faire ?!

Entre deux averses et trois tempêtes, ma crinière est à mon image : à plat. J'ai le cheveu qui flanche et difficile de lui faire retrouver son éclat des beaux jours…

Après avoir testé des millions (bon ok, peut-être deux ou trois) masques capillaires maison trouvés dans le vieux grimoire de Mamie Paulette, je me suis dit qu'il était temps de trouver d'autres parades pour faire revivre ce flan de cheveu (et sans bigoudi)…

Histoire de rendre à César ce qui est à César, quoi. 

1. Pour plus de légèreté

Le carré tout droit, c'est chic, c'est frais et c'est plutôt tentant… Sauf que je n'ai pas vraiment les cheveux de Jessica Alba et que sur moi, c'est plutôt Willy Wonka qui sort de la douche. Parce que oui, le carré droit, c'est bien pour les cheveux qui ont la pêche, les cheveux qui en jettent et qui tiennent tout seul comme sur Pinterest.

Mais quand je vois mon petit cheveu tout tristounet et tout raplapla, je me dis qu'un petit dégradé, c'est tout aussi frais ! Et je ne parle évidemment pas du dégradé à étage que ma mère m'avait raté en sixième, mais bien du dégradé tout en subtilité mais qui va donner du dynamisme et un peu de mouvement à ma trogne. Bref, du pep's, du flex, du WAOUH quoi.

 

2. Pour plus de volume

Pour être honnête, quand je jette un œil à ma routine cheveux, je me dis que, finalement, mon cheveu il a plutôt raison de tirer la tronche… A force de trop vouloir en faire, je fais tout de travers !

Déjà, je suis tombée dans la « masque-capillaire-addiction » : à force de voir ces nanas aux cheveux de fée dans les magazines, j'ai voulu moi aussi avoir un « volume astronomique » et une « chevelure paradisiaque » ! Sauf que trop de masques m'a tué le masque… A y réfléchir, ce n'est pas pour rien qu'il faut s'y tenir à deux masques par semaines… Pour ne pas alourdir mon pauvre cheveu tout mou !

Mais j'ai aussi beaucoup trop sous-estimé la mousse volume. Oui, celle qui me paraissait de trop pour ma crinière de star et qui, finalement, ne lui veut que du bien ! Une petite noisette, ce n'est pas tricher !

 

3. Pour plus de brillance

Bon, il faut dire aussi que côté brillance, ce n'est pas non plus la grosse folie à la Blake Lively… Alors je me suis dit qu'il y avait peut-être une carte à jouer de ce côté, histoire de récupérer une crinière un poil plus dynamique.

Et il faut dire que pour raviver son petit cheveu tout terne, rien de tel qu'un rinçage à l'eau fraîche ! Un petit coup de froid et la chevelure brille de mille feux !

Mais on ne va pas se mentir : le brossage, c'est LA routine que j'avais carrément zappée de mon quotidien. Et pourtant, c'est aussi par-là que passe la brillance : « un cheveu bien brossé est un cheveu en pleine santé ». Inventé par moi. Bim.

 

4. Pour moins d'électricité statique

Qu'on se le dise, quoi de pire qu'une crinière qui part dans tous les sens et nous file des châtaignes à longueur de journée ?! Un peu irritée de cette tête de folle furieuse et des coups de jus à tout va, j'ai décidé de tester un monde sans-chaleur-capillaire.

Kézako ? C'est un monde sans agression capillaire par la chaleur… J'ai arrêté le sèche-cheveux et j'ai banni le lisseur ! En même temps, quand j'y pense, moi non plus je ne suis pas en pleine forme quand il fait une chaleur à crever… #MollusqueGrillé

 

5. Pour moins de gras

Bon, la raplapla-attitude, ça passe aussi par les racines… Bah oui, j'ai bien remarqué que mes cheveux gras, ils ne pètent pas la forme olympique. Alors j'ai décidé de mettre au point mon plan d'attaque anti-sébum-du-cuir-chevelu : le laisser TRANQUILLE !

Pourquoi ? Parce que j'ai réalisé que moi non plus, je n'aimais pas spécialement me faire papouiller à longueur de temps. Traduction pour ma caboche : à trop masser ma tête à chaque shampoing, je ne fais qu'activer la production de sébum. Et ça se voit de l'extérieur !

 

AP

Crédit Photo / Pinterest