Je me mets en mode VENTRE plat de PRINTEMPS

Tous les ans je me dis que c'est bon, que je suis laaaarge avant la phase bikini et que j'ai le temps de m'y préparer…

Sauf que tous les ans, je me retrouve à devoir enfiler ce satané bikini en moins de temps qu'il n'en faut pour dire « vamos a la playa » et que je me bats pour que mon petit bourrelet des Enfers n'engloutisse pas ma joli culotte.

Alors cette année, je commence la mission ventre plat de printemps et je reprends mes bonnes habitudes dès MAINTENANT !

 

1. Les habitudes sportives

Bon, je dois dire que ma routine sportive, je l'ai lâchée en moins de temps que j'en ai mis pour la mettre en place. Alors c'est décidé, j'arrête d'arrêter… Enfin, je m'y remets, quoi. Et le pire, c'est que le ventre plat de printemps, il ne demande pas TANT de boulot que ça, simplement de la régularité. Bah oui, pas besoin de faire six heures de sport par jour pour éliminer ce petit bourrelet qui me nargue. Je fais la planche un peu chaque jour : parce que ça ne prend que quelques minutes et que c'est le meilleur exercice pour me galber un ventre de déesse. Et un corps tout entier, d'ailleurs. Même pas le temps de souffrir que c'est déjà fini.

 

2. Les habitudes gustatives

Quitte à lâcher les bonnes résolutions, j'avais aussi mis de côté mes bonnes habitudes alimentaires au profit de plats préparés, de restau et de SUCRE. Oui, parce que le sucre, ça réconforte. Mais ça me détruit la peau, les cheveux ET ça encourage mes petits kilos en trop. Alors j'arrête les conneries : j'ai décidé d'éradiquer le Nutella et les gâteaux apéro. Je mise sur les raisins secs quand j'ai une petite fringale (et rien que d'y penser, je n'ai déjà plus faim, d'ailleurs) et je me (re)mets à la cuisine ! Fini les plats industriels qui s'entendent si bien avec ce petit bourrelet qui essaye de se faire la malle de mon pantalon, je mise sur le fait maison. J'évite aussi les crudités et tout ce qui fait gonfler mon bidon !

 

3. Les habitudes festives

Le ventre plat de printemps, par contre, il ne peut pas survivre sur le long terme s'il est frustré ! Je ne le dirai JAMAIS assez, « un ventre qui se prive est un ventre à la dérive ». Oui, bon, c'est vrai que je viens de l'inventer, MAIS n'empêche qu'à vouloir trop bien faire, il se peut que je finisse par faire tout l'inverse du bien : si c'est pour manger de la salade pendant six semaines puis craquer sur tous les fast-food du quartier en trois jours, aucun intérêt. Alors faire attention au quotidien à ce que je mange, oui, mais refuser tous les apéros et dîners entre amis ou restau avec Gugus' sous prétexte que « je ne peux plus manger comme vous », je dis NON ! Une pinte de bière et une tranche de saucisson de temps en temps n'ont jamais tué personne. Et en plus ça motive pour prendre soin de soi le reste du temps.

 

4. Les habitudes digestives

Pour retrouver mon ventre plat de printemps, je mise aussi sur les tisanes qui vont m'aider à lisser tout ça. Parce que les plantes sont les amies de mon bikini et les amies de mon bikini sont donc mes amies ! Alors je privilégie les tisanes à base de mélisse, de cannelle ou encore de gingembre mais aussi les thés verts. Côté jus, je mise sur le bouleau ou l'artichaut, qui ont des vertus drainantes et ont donc tendance à dégonfler mon ventre.

5. Les habitudes de flemme intensive

Bon je dois aussi dire que côté motivation, je ne suis pas non plus au top du top, quoi… Je n'ai jamais vraiment été du genre à avoir une détermination de fer, surtout quand il s'agit de faire du sport et de manger des carottes à l'eau. Mais comme cette année, je veux VRAIMENT être prête, pour de vrai, pour les beaux jours, je fais un petit effort pour m'y tenir. Mais je peux aussi me donner un petit coup de pouce, parce que s'aider n'est PAS tricher. Je saupoudre donc tous mes plats d'épices, qui vont brûler les graisses, activer l'élimination des toxines, bref tout ce qu'il me faut pour retrouver mon ventre plat : cannelle, gingembre, poivre, piment, cumin… Et je n'hésite plus à faire des cures ponctuelles de compléments alimentaires à base de guarana, de maté ou de pissenlit.

AP

Crédit Photo / Pinterest