5 SOINS tip top pour un KIKI au poil !

L'épilation du maillot, c'est tout un art. Et ceci n'est pas un mythe…

J'ai tenté UNE fois d'en bâcler les étapes et il me l'a particulièrement MAL rendu, ce petit salaud.

Alors maintenant, je m'applique.

 

1. L'amande douce

Une bonne vieille huile végétale, bio de préférence, il n'y a pas à dire, c'est un peu LA base. Parce qu'un maillot desséché est un pubis déprimé. Voilà, CQFD. Donc j'ai décidé d'en prendre soin comme la prunelle de mes yeux. Je passe donc de l'huile d'amande douce tous les jours après la douche (oui, oui, tous les jours) ! Voilà non seulement qui hydratera ce petit maillot tout mimi et en plus qui assouplira ma peau pour les épilations de la mort.

 

2. Le gommage

Indispensable pour un yuki en pleine forme. Parce que les poils incarnés, ils aiment particulièrement s'installer ici-même. Sauf que c'est HORS de question de les regarder emménager sans rien dire. Alors la veille de la session épilation, je n'échappe SURTOUT pas au gommage. Mais comme mon yuki, c'est une petite chose fragile, je choisis un gommage doux, pas avec des gros grains, hein !

 

3. L'aloe vera

Bon, une fois qu'on est passée à la casserole avec notre cire des Enfers, on ne lésine pas sur les premiers secours post-épilation. On se rue sur le gel d'aloe vera, histoire de bien apaiser ce petit maillot malmené. Et l'aloe vera, en plus d'apaiser les rougeurs et les picotements (ce qui n'est clairement pas de refus à cet instant T), va faire se remettre la peau dix fois plus rapidement. Bye bye les petits points rouges, l'aloe vera est un peu à mon maillot ce que Victoria Beckham est aux Spice Girls.

 

4. La crème cicatrisante

Difficile d'oublier que l'épilation est un sacré traumatisme, surtout pour mon pauvre petit yuki, qui est quand même fait d'une petite peau touuuute fine. Alors côté picotements on fait ce qu'on peut, mais ce n'est jamais une partie de plaisir, quoi. Mais j'ai trouvé comment me sortir de cette impasse : la crème cicatrisante, aussi connue sous le nom de crème MAGIIIQUE. C'est pourquoi ma salle de bain en se sépare JAMAIS du tube de Cicaplast : parce qu'après une épilation de la mort, ça ne fait jamais trop de mal de se passer un petit nuage de douceur sur les rougeurs, quoi. Et je dis juste : MERCI !

5. L'huile essentielle

Pour venir à bout du vilain poil incarné qui finit toujours par pointer le bout de son bulbe, j'ai trouvé la super parade. Déjà et d'une, on ne touche PAS : c'est tout ce qu'il attend, ce petit bâtard. Alors je prends mon mal en patience et je le traite plus sournoisement. Je lui passe de l'huile essentielle de lavande, qui va assainir et limiter l'inflammation sous-cutanée. Et en plus, une fois qu'il s'est fait la malle ce salaud de poil incarné, la lavande va aider mon gentil yuki à cicatriser. Le meilleur ami de mon yuki chéri, quoi.

 

Crédit Photo / Instagram