Je MAITRISE l'art du GROS CHIGNON flou

Je dois dire que ma tignasse, par moment, elle m’enquiquine plus qu’autre chose. Mais j’ai trouvé LA parade pour qu’elle me fiche la paix avec style.

J’ai travaillé dur, nuit et jour, pendant des semai… Non, là je m’emballe (j’avais toujours rêvé de dire ça, quoi).

N’empêche que le résultat est là : je maîtrise le chignon flou que font toutes les nanas sur Pinterest. Rien que ça. 

1. La mèche rebelle

Tout chignon flou digne de ce nom a sa mèche rebelle. C’est donc exactement ce qu’il me faut quand je veux un beau chignon comme sur Instagram ! Cette mèche qui tombe innocemment et avec chic sur mon épaule et qui me donne un air terriblement nonchalant est la pièce maîtresse de ce chignon. Rien que ça. Bon, la plupart du temps, c’est carrément pas voulu : c’est juste que cette grognasse, elle ne veut jamais suivre le mouvement du reste de la troupe. Donc elle se barre.

 

2. Le chouchou

OUI, j’ai bien dit « chouchou ». Parce que ce qui est ringard est finalement ultra recommandé, c’est bien connu. Alors on opte pour le plus beau chouchou de toute la ville. Perso, j’ai jeté mon dévolu sur des paillettes ! Parce que ça me fait briller le chignon, cheveux gras ou pas, cheveux ternes ou pas, cheveux fourchus ou pas. Eh oui, diversion est le maître mot du chignon flou !

 

3. Le bombé parfait

Je veux un bombé ultraaa dosé. Ni trop plat, parce que je n’ai malheureusement pas la classe d’une danseuse étoile et que, sur moi, un chignon plaqué fait simplement ressortir mon front un peu trop grand pour être vrai et mes oreilles légèrement décollées. Ni trop foutraque, parce que le côté Edward aux mains d’argent, c’était stylé mais seulement sur Johnny Depp quoi (ou à la limite aussi sur Robert Smith, le chanteur de « The Cure »). Non, moi il me faut un bombé délicatement dosé. Tout un art.

4. Le retombé délicat

Ce genre de retombé qui donne un peu de lest au chignon et qui le rend un peu plus nonchalant. Un chignon trop serré, ce n’est franchement pas ma tasse de thé. Bon, ok, c’est simplement que mon élastique est complètement détendu… Mais le rendu final est plutôt coiffé-décoiffé et ça me donne un air terriblement sexy, en fait !

 

5. La variante

A tout chignon, il faut une variante salvatrice. Il me FAUT une alternative à utiliser en cas d’urgence. Quand je dois déclencher une alerte cheveux sales, par exemple. Et que j’ai la flemme de les laver. ADMETTONS. Bon, eh bien je n’ai qu’un mot d’ordre : diversion ! Je me fais donc un chignon-tressé-enroulé-flouté. C’est comme un chignon flou. Mais tressé. Histoire de brouiller les pistes et franchement, on n’y voit que du feu.

6. L’épingle à cheveux

Comme ma tignasse, elle part dans tous les sens et qu’elle n’en fait clairement qu’à sa tête, je la mate avec des épingles à cheveux, savamment placées ça et là… Impossibles à déceler (à moins de venir me chercher des poux, dans tous les sens du terme), elles donnent un rendu ultra sophistiqué, qui me fait un air tellement décontracté. Et non, personne n’est obligé de savoir que j’y ai passé une heure et douze minutes, ce matin.

 

Bon, ok, la plupart du temps ce chignon est un total accident, MAIS ça marche alors…

AP 

Crédit Photo / Pinterest