POURQUOI j'ai des PELLICULES alors que je n'en ai JAMAIS EUES ?!

Ahhhhh VADE RETRO pellicules ! Tout allait plutôt bien dans ma crinière et puis, d’un coup, comme ça, elles sont apparues…

Mais pourquoiiii ?!? J’ai donc cherché la petite bête qui était à l’origine de ce soudain changement d’humeur de ma caboche !

Et en fait, j’ai trouvé plusieurs origines que je ne soupçonnais même pas. 

 

1. Le mauvais rinçage

J’ai appris qu’il y avait plusieurs sortes de pellicules… Et que si je n’étais pas responsable de toutes, je pouvais pourtant en déclencher moi-même en ne rinçant pas correctement mon shampoing. Le produit qui reste dans ma tignasse va finir par sécher et paf, ça fait des pellicules. Mais en plus d’être disgracieux, ça abîme aussi mon cuir chevelu qui n’a rien demandé, lui. Alors l’idée, c’est de ne pas se laver les cheveux plus souvent, mais MIEUX.

 

2. Les produits (trop) adaptés

J’ai cherché à tout prix à les éradiquer, en me ruant sur tous les shampoings antipelliculaires que j’ai pu trouver. Oui, il faut dire que le côté il neige sur mes épaules, je n’ai pas vraiment assumé, quoi. Mais ça a été aussi ma grosse ERREUR ! Les soins spécifiques sont, mine de rien, plutôt agressifs. Alors à les sur-utiliser, je ne fais qu’entretenir un cuir chevelu traumatisé. Et donc mes pellicules. Le bon geste est donc d’alterner shampoing antipelliculaire et shampoing neutre. Histoire de laisser cette caboche respirer ! Et j'ajoute aussi quelques gouttes d'huile essentielle de cèdre, d'arbre à thé ou de romarin à mon shampoing. Cela va assainir et apaiser mon cuir chevelu un peu malmené. 

 

3. Les changements climatiques

Non, je ne parle pas ici de réchauffement climatique de la planète, mais plus localement, des chaud-froid auxquels je suis soumise au quotidien… Je me les pèle en allant choper mon métro, puis je crève de chaud, puis je regèle en arrivant au bureau, où je vais retrouver un chauffage FOU ! Bref, ces changements de température fragilisent le cuir chevelu et peuvent favoriser l’apparition des pellicules. Pourquoi ? Parce que les pellicules sont un dérèglement du cycle épidermique, autrement dit une surproduction des cellules, qui s’accumulent et finissent par saturer le cuir chevelu... qui se met à neiger ! Il faut donc chouchouter cette caboche avec des produits doux et respectueux de sa nature.

 

4. Les cheveux gras

Ma crinière qui a tendance à graisser rapidement a la chaaaance d’être plus sujette aux pellicules… #Bingo. Les pellicules sont causées par le dérèglement d’un champignon, le pityriasis, qui active le renouvellement du cuir chevelu et créé un trop-plein de cellules qui finissent par tomber. Et ce petit champignon bien sympathique, il se nourrit de sébum. Traduction : ma crinière qui a tendance à graisser plus vite est un vrai festin pour lui et active donc encore plus le renouvellement cellulaire, qui crée des pellicules. Si les cheveux secs peuvent aussi être sujets à ce fléau, les crinières grasses comme la mienne sont les pus touchées. Pour une fois que je gagne quelque chose… il faut que ce soit des pellicules !

 

5. Le stress

Eh oui, ce grand champion est la cause de bien des embrouilles ! Et aussi de mes pellicules. Forcément, puisqu’il agit sur tout mon organisme et en altère donc les bons fonctionnements. Et ma peau n’échappe pas à la règle : en période de stress plus intense, l’épiderme se fragilise et a moins d’énergie pour repousser les agressions. Comprenez ici que quand mon boss me hurle dessus et me fait crouler sous les dossiers, mon cuir chevelu, il ramasse !  

6. La mauvaise alimentation

Oui, bon, ça c’est un peu le facteur qui n’est bon en absolument aucun point. La malbouffe, c’est l’ennemie de ma peau, de mes hanches, de mon cœur mais aussi de ma crinière ! Parce que manger trop gras active la production de sébum, qui rend les cheveux tout cracra. Et je vous le donne dans le mille, qui est-ce qui l’aime, ce sébum ? Le petit champignon qui active les pellicules ! J’ai donc appris à miser sur les aliments qui font du bien à ma caboche et donc sur la vitamine A (carottes, persil, poisson gras, foie…). Elle va aider à assainir mon cuir chevelu et à calmer les éventuelles irritations qui me pourissent la vie !

 

Crédit Photo / Pinterest