Comment j'ai eu les CHEVEUX de BLAKE LIVELY ?

A un moment donné de ma vie, j'ai opéré un merveilleux virage capillaire. J'ai enfin compris quels changement faire pour passer de ma tignasse peu pimpante à la crinière très enviable de la reine en la matière : Blake Lively.

A coups de petits changements dans ma vie, j'ai réussi à devenir une gourou cheveux sur laquelle tout le monde se retourne dans la rue.

Ou presque.

1. Le balayage mordoré gentil

Quand j'ai décidé de sauter le pas et de me faire faire une couleur, j'étais quand même un poil flippée de me retrouver avec de vilaines mèches décolorées et sèches comme le désert du Gobi.

Heureusement, mon coiffeur chouchou (celui qui a compris que « juste les pointes » ne veut pas dire « fais-moi la nouvelle coupe de Scarlett Johansson, là, tu sais, trop courte et bizarre ») m'a proposé un balayage blond-miel-doré-sexy et très doux pour éclaircir un peu ma couleur sans me faire une tête de Barbie platine.

Et le soir, quand je suis rentrée, Gustave m'a dit que je ressemblais à Jessica Alba. Bon, ses références ne sont pas EXACTEMENT les bonnes, mais il y a un effort.

2. Le séchage tout doux

Une fois que j'ai eu la couleur parfaite, il a quand même fallu que je change un peu mes habitudes capillaires pour ne pas tout gâcher en un instant et revenir à la case départ.

J'ai commencé par apprendre à me sécher les cheveux en douceur, en les préparant toujours à l'assaut du sèche-cheveux avec un produit thermo-protecteur. Ensuite, j'ai replacé l'embout bizarre au bout de mon appareil de torture, histoire de contrôler la chaleur et de modérer un peu la sortie de l'air. Enfin, j'ai combattu mon petit côté frileux légendaire en laissant un peu d'air froid terminer le séchage de ma douce crinière, pour éviter les frisottis disgracieux.

Quand je suis arrivée au boulot, mes collègues se sont presque évanouies en constatant la beauté et la douceur de ma nouvelle chevelure...

3. Le wavy délicat

N'est pas Blake Lively celle qui laisse tristement retomber ses cheveux de part et d'autre de son visage sans faire le moindre effort de coiffage…

Bon, sans être une souillon totalement négligée, je n'ai pas les moyens de me payer un coiffeur à domicile touuus les jours pour me faire un look tapis rouge du lundi au dimanche ! J'ai donc appris à me faire un petit wavy tout en simplicité pour rayonner sans faire (presque) le moindre effort.

Soit je prends le temps de tresser mes cheveux humides le soir, je vais me coucher avec le look de Pocahontas et je défais tout le matin (effet canon ga-ran-ti), soit je vaporise un spray au sel de mer sur mes cheveux humides, je les enroule sur eux-mêmes, je les froisse, je les défroisse, je les malmène (un peu) et boum ! Wavy de rêve en approooooche !

4. Le soin idéal

Pour entretenir mon balayage doré aussi beau que celui de Blake en personne, je n'ai qu'un seul secret : la patine. Pas le patin à glace, pas le blond platine, non, non, LA patine !

Bon, la patine, kézako ? Rien d'autre qu'une crème de soin tout à fait enrichie en colorants. Du coup, elle est parfaite pour raviver l'éclat de mes mèches éclaircies tout en évitant l'effet couleur qui vire tout à fait disgracieux.

Une fois par semaine, j'applique la patine sur l'ensemble de mes cheveux humides, après le shampoing. Je laisse poser le soin entre 5 et 10 minutes et hop, je rince tout !

5. Le shampoing pas méchant

Ensuite, j'ai fait un tour dans ma douche pour zieuter un peu les ingrédients de mon shampoing. Hum… Des sulfates, du silicone, des perturbateurs endocriniens… Bon, allez, pou-belle.

J'ai passé un petit coup de téléphone à mon coiffeur préféré pour en savoir un peu plus sur les formules à privilégier et je me suis lancée dans de grandes recherches sur les ingrédients naturels magiques. Bilan : je mise sur l'avoine, la feuille de sauge ou encore l'huile de jojoba pour une tignasse irréprochable et beaucoup moins agressée qu'avant !

Comme Blake.

 

Et puis bon, j'ai fini par remettre un bonnet et j'ai du mal à me foutre de l'huile de coco tous les soirs, mais bon... J'ai déjà un peu moins de pointes fourchues…

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest