5 des idées-cadeaux coquins pour réchauffer les couples confinés

Cool, bientôt la Saint-Valentin ! Bon, mais quand on ne peut pas aller au restau, ni se prévoir une petite escapade en amoureux, et qu’on est H24 (en pyjama) l’un avec l’autre depuis des mois, comment on fête ça ? Réjouissez-vous, on vous a dégoté 5 cadeaux coquins qui feront probablement de votre 14 février 2021 un événement bien plus excitant que tous les précédents.


1. Crazy home

Dites, ça ne ferait pas des semaines qu’on traine en jogging oversize, maille qui dégouline et chaussettes piochées au hasard dans les tiroirs de notre moitié ? Certes, trottiner en fute serré, veste cintrée et talons de 15 alors qu’on tourne en rond entre nos quatre murs devant un écran d’ordi n’est pas des plus motivants, mais niveau libido, on ne peut pas dire qu’on mette toutes les chance de notre côté. Et comme on n’a pas non plus envie de se glisser dans un body en dentelle qui cisaille, option balconnets pigeonnants et string qui saucissonne, on opte pour l’option cache-tétons.


Achetez ces caches tétons

 

<strong>1. Crazy home</strong>

Concrètement ? Parce qu’on n’a pas forcément envie de cocher la case lingerie sexy (un peu trop vue), on mise sur l’effet surprise de ces cache-tétons trop mignons pour faire revivre le Crazy (horse) au milieu du salon. Avec leur aspect velours pailleté et ce rouge franc qui sublime notre carnation, ils feront leur petit effet de surprise, mais pas que. D’autant que la tendance #nobra nous pousserait bien à ne plus porter que ça. Chiche !

2. Sexe à distance

Ca n’est pas parce qu’on ne bosse pas dans la même pièce (parce que lui est dans le salon et nous dans la chambre) qu’on ne peut pas se chauffer en mode sans contact. Au contraire. Avez-vous entendu parler de l’œuf vibrant qui fait frémir la planète sensorielle depuis 2015 ? Connecté, silencieux, doté de plusieurs modes de vibration, le Lush n’en finit plus de faire sa révolution dans le monde très fermé des sex-toys connectés. Les raisons de son succès ? Une forme anatomique idéale qui épouse celles de notre corps avec un côté inséré et l’autre idéalement positionné pour faire exploser nos sensations, en mode plaisir solo ou duo à distance, qui en ont fait un best-seller mondial.


Achetez le Lush 3

 

<strong>2. Sexe à distance</strong>

Concrètement ? On profite du lancement tant attendu du Lush 3, le modèle nouvelle génération qui, en connexion Bluetooth, peut être activé jusqu’à 13m ou à n’importe quelle distance en connexion Internet (« bzzzz, coucou, je suis à la boulange, je pense à toi »). Le plus : il est 100% silencieux et peut même se synchroniser avec notre musique préférée. De quoi fêter ce 14 février toute la journée, et même pendant les zooms borings avec nos collègues pixellisés (« tu nous écoutes ? »).

3. Pimp my pillow

T’es un couple confiné et t’as pas de sex oreiller ? NMAQ. Ok, si vous n’avez pas encore craqué pour le dernier joujou érotique basique mais qui change tout, arrêtez tout. Un « sex pillow », comme l’appellent nos amis de l’autre côté de l’Atlantique, c’est un objet en forme de cale qui positionne les corps pile de la bonne façon pour faciliter la pénétration, reposer les muscles et décupler les sensations. Sous le ventre, il optimise la levrette, sous les lombaires, il positionne à la perfection notre bassin pour un missionnaire ou un cunnilingus de compète, sous les fesses de notre moitié, il améliore l’accès à ce qui ne s’enfonce plus dans le canapé.


Achetez ce coussin érotique

 

<strong>3. Pimp my pillow</strong>

Concrètement ? On fond pour le modèle cœur en velours rouge, parce que c’est chic, festif et trop cute. Mais on peut aussi opter pour un modèle gonflable, histoire de pouvoir le planquer ou l’emporter dans nos prochains voyages. Mais si, mais si.

4. Tendance jeux de société

Ca ne vous aura pas échappé, les récentes modifications de nos quotidiens ont engendré une flambée des ventes de nos bons vieux jeux de société. Monopoly, Pictionary, Puissance 4, Cluedo…, vous aussi avez ressorti du placard vos boîtes empoussiérées et enchainé avec votre douce moitié les parties jusqu’au bout de la nuit ? Super. Sauf que, si tout ça est très ludique, ça mène quand même rarement la tête du Colonel Moutarde vers notre entre-cuisse. Alors non, on n’abandonne pas cette nouvelle passion mutuelle mais on fait l’acquisition d’une version intime, qui occupera nos douces soirées d’hiver et réchauffera bien mieux nos nuits train-train-isées.


Achetez ce plateau de jeu

 

<strong>4. Tendance jeux de société</strong>

Concrètement ? On commande « Nirvana », le must du genre, sorte de Trivial pursuit des fesses qui, d’une question à l’autre, nous emmène vers la sphère intime ou carrément hot en nous faisant aborder fantasmes et connaissances, et tester des pratiques auxquelles on n’osait même pas penser. Prévoyez grandes serviettes, pinces à linge, fruits frais, lubrifiant et huile de massage, sortez vos 208 cartes de gages, vos pions, votre dé, votre sablier et amusez-vous bien. On refait une partie ?

5. Vous avez votre ticket ?

« Oui, oui, plus tard », « Peut-être la semaine prochaine », « oh, une brouette thaïlandaise, là, tout de suite ? »… On promet, on a envie, on tenterait bien, mais on a souvent la flemme de mettre en œuvre toutes ces positions sexuelles cocasses qu’on testerait avec plaisir mais pas maintenant. Et on se laisse tous les deux engloutir par la procrastination qui nous fait finalement échouer sous le missionnaire du samedi soir. Et si on se laissait driver par la force du projet consigné ?


Achetez ce coupon de positions sexuelles

 

<strong>5. Vous avez votre ticket ?</strong>

Concrètement ? On fait l’acquisition d’un carnet de coupons. Déjà, parce que ça donne des idées, ensuite, parce que ça nous empêche de tout le temps reporter. Et puis rien ne nous empêche d’y ajouter des petites propales perso en fin de chéquier. « Bonjour monsieur, c’est pour quelle activité ? Vous avez votre ticket ? ». Ah, et on se back-upe en exigeant de leur propriétaire un dépôt quelques heures à l’avance, histoire qu’il ne se pointe pas avec son « bon pour un président vigoureux » pile au moment où on commence notre réu d’équipe…