6 CHOSES qui m'ont rendue IRREMPLAÇABLE

Dans la vie, personne n'est concrètement difficile à remplacer. Certes, les bras de mon ancien Gus me manquent parfois, mais il n'est pas le seul être sur terre à savoir tenir quelqu'un en cuillère de manière satisfaisante.

En revanche, rien n'est pire que de sentir que les gens n'auraient aucun mal à nous zapper pour mettre quelqu'un à notre place. Alors pour éviter ça, j'ai trouvé les 6 éléments qui font de moi une nana unique et totalement impossible à virer.

1. Mon imitation de C'line Dion

C'est la botte secrète que tous mes potes connaissent bien puisque je l'utilise dès que j'ai besoin de me faire pardonner quelque chose ou de mettre fin à une dispute. Je tourne la tête légèrement sur le côté, me mets debout, écarte les jambes et les bras, avant de me lancer dans la réinterprétation d'un tube planétaire de notre diva à tous : la C'line.

Même mon pote québécois reconnaît que je maîtrise l'accent mieux que personne.

2. Les cookies dans mes placards

Je suis – bien malgré moi – une véritable mère nourricière. De celles qui ont toujours un goûter dans leur sac pour prévenir la crise d'hypoglycémie et les placards remplis à ras bord « au cas où. » C'est quelque chose que tout mon entourage a compris en 5 minutes, voilà pourquoi les rassemblements se font toujours dans mon appart.

Bah oui, comme ça tout le monde peut piocher de délicieux cookies dans la cachette plus du tout secrète au dessus de mon frigo...

3. Mon massage des omoplates

Tout le monde connaît le massage LÉGENDAIRE que mes petits doigts de fée (non, c'est faux, ils ressemblent plutôt à d'adorables Knackis® Herta®) peuvent prodiguer à des dos fatigués. Il me suffit de faire courir mes mains sur des omoplates tendues et à bout de nerfs.

Il m'arrive donc fréquemment d'être élue meilleure masseuse de la terre, devant les fauteuils massant de chez Nature & Découvertes, et vu le niveau, c'est plutôt flatteur !

4. Les 1001 plaids de mon canapé

Dès qu'il s'agit de confort et de cosy, je suis la reine incontestée de tout mon petit groupe. D'abord, mes potes se moquent de mon canapé qui disparaît sous un océan de plaids et de coussins rebondis. Mais au fur et à mesure que l'apéro avance, que l'heure tourne, que les corps deviennent mous, ils sont tous absolument ravis de pouvoir s'avachir dans mon sofa uuuultra fluffy !

Et puis c'est très pratique pour ceux qui n'ont pas envie d'un retour difficile de pouvoir s'emmitoufler dans un plaid et de dormir là.

5. Mon sac de Mary Poppins

C'est bien simple : j'ai l'impression de poser une petite enclume sur mon épaule dès que je dois l'attraper et l'installer là. Mon sac est aussi gros que le bidon rebondi d'un bébé de 18 mois et je ne peux pas faire un pas sans lui. Dedans, je peux mettre absolument tous les éléments indispensables à ma survie, ce qui va de la bouteille d'eau au bouquin pour le métro, en passant par les mouchoirs, le savon, le bébé cactus, la peluche de panda et le carnet avec 24 feutres au cas où il me viendrait l'envie folle de faire un dessin.

Mais au moins, les gens savent que j'ai TOUJOURS sur moi ce dont ils ont besoin.

6. Les playlists improbables

Bon, voilà un élément qui a longtemps été compliqué à assumer. Pourquoi ? Parce que mes goûts musicaux ont de quoi en rebuter un ou deux par leur éclectisme… Et leur propension à se concentrer sur des chansons des années 80 ou 2000 que tout le monde a honte d'écouter encore.

Sauf mes potes, après deux pintes, qui sont toujours ravis de se dandiner sur du Britney, les Spice Girls ou encore du K-Maroooooo.

 

Parce que personne ne peut me résister. Ni à « Femme Like U ».

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest