6 ASTUCES pour être en JOIE même quand il PLEUT

Difficile de garder la banane quand je me prends une saucée des Enfers sur la trogne.

MAIS j'ai décidé de voir le parapluie à moitié plein et de rester en joie, MÊME quand il pleut !

Quand on y pense, la pluie, ce n'est pas NON PLUS comme si M6 annonçait l'arrêt de « L'Amour est dans le pré », quoi.

 

1. Les bottines

Quitte à avoir une tête de chien mouillé, autant avoir des belles chaussures ! Alors quand il pleut, c'est simplement une occasion en OR d'aller m'acheter des jolies bottines de pluie. Oui, celles avec un caoutchouc à paillettes et avec un petit nœud, aussi. Et comme il pleut beaucoup en ce moment, j'ai un peu craqué et j'en ai pris trois paires pour le prix de… trois. Oui mais parce que c'est quand même pratique d'avoir plusieurs couleurs pour pouvoir les assortir avec mes nouvelles parkas…

 

2. Le sport gratuit

Quand il pleut, je me mets étrangement à courir plus vite que l'éclair. Encore plus vite que pour les soldes chez Balmain, oui, oui. Une sorte d'Usain Bolt du brushing. Et du coup, ça compense le sport que je ne fais plus depuis la 4ème C. Et ça m'évite aussi de payer un abonnement à la salle de sport, à l'année ! Bon, niveau dégaine par contre, c'est un poil moins classe qu'un guépard, mais tant que mes bottines en daim sont sauves, peu m'importe.

 

3. Le volume capillaire

La pluie c'est aussi un bon moyen de tester d'autres coiffures ! Moi qui ai les cheveux plutôt plats, d'ordinaire, par exemple, eh bien quand il pleut, je me retrouve avec un volume d'enfer. Il faut dire que dès qu'il y a une once d'humidité, c'est pour ma pomme. Alors je frise tellement que forcément, côté volume, ça change ! Seul (tout) petit bémol : pour le côté sexy et glamour à la Solange Knowles, on repassera, hein…

 

4. Le bureau cocooning

Quand je pense au temps pourri dehors et que je dois me lever de mon lit, ça a de quoi me faire pleurer d'injustice. Sauf qu'au lieu de déprimer avant même d'avoir posé un pied par terre, j'ai plutôt pensé à la chance que j'avais de travailler dans un BUREAU ! Bon, alors oui, je me dégomme les yeux devant mon écran, je gonfle des jambes à force d'être assise MAIS, quand il pleut, je suis à l'abri. Bah oui, je pourrais très bien avoir un boulot d'extérieur et devoir me coltiner la tempête. Mais non, je suis dans une chaise, certes très inconfortable, mais avec une tasse de café bien chaude. Et même des BN. Alors bon, l'un dans l'autre, il vaut mieux sourire quand même, hein !

 

5. Le plat intersidéral

Dans la famille « je-teste-des-nouvelles-coiffures-malgré-moi-quand-il-pleut », donnez-moi...le plat intersidéral. Parce que quand j'ai un peu de volume et que j'arrive à faire quelque chose de ma tignasse rebelle, je me coltine forcément une averse sur la poire. Histoire de voir à quoi je pourrais éventuellement ressembler au saut du lit, quoi. Bon eh bien moi qui ai d'habitude les cheveux un peu foutraques, qui ne savent jamais vraiment trop comment vivre leur vie, au moins, ça les calme un peu et ça remet les compteurs à zéro…

6. Les trottoirs

Moi qui me plains souvent des rues dégueulasses, au moins, quand il pleut, je suis plutôt contente du côté opportun de la chose. Parce que ça nettoie les trottoirs des crottes de chien dans lesquelles je marche toujours. Bah oui, mon karma me laisse trop peu de répit. Et mes boots Sézane, elles bénissent la pluie et son précieux coup de neuf !

 

AP

Crédit Photo / Pinterest