Les VRAIS TRUCS de PRO pour faire durer sa COLO

Que les crinières colorées se rassurent : on peut très bien gérer sa couleur comme une PRO, sans avoir à passer chez le coiffeur toutes les deux semaines !

Mais on doit dire que quand on voit les cheveux de notre collègue Nadine, de la compta, qui ont viré au vert, on a toujours une petite voix qui nous dit de nous affoler un peu quand même…

Pas de panique, si on opte pour la bonne routine, aucun risque de finir en crinière défraîchie !

 

1. La préparation pré-coloration

Pour une coloration en pleine forme, il faut aussi penser à préparer sa crinière en AMONT ! Une dizaine de jours avant son rendez-vous chez son coloriste préféré, on ne lésine pas sur les moyens : un cheveu en pleine santé supportera mieux la coloration et l’accueillera dix fois mieux qu’un cheveu tout raplapla !

On mise donc sur des bains d’huiles, des masques et autres soins hydratants, qui vont nourrir le cheveu en profondeur ! Et, pour une fois, on RESPECTE les temps de pose (oui, on sait que d’habitude, c’est écourté parce qu'on se gèle le derrière dans la douche), sauf que là, on ne rigole pas. Alors on sort sa charlotte de nuit spéciale « masque-à-laisser-poser-12heures » et on se consacre à sa petite crinière chérie.

 

2. Les soins thermo-protecteurs

On en entend souvent parler et pourtant, on les prend rarement au sérieux. Oui, et on SAIT que vous n’échappez pas à la règle : vous estimez que « pour l’usage que je fais de mon sèche-cheveux, ça ne sert pas à grand chose quand même ». SACRILÈÈÈÈÈÈGE ! Protéger sa crinière de la chaleur est pri-mor-dial !

La chaleur abîme et fragilise la fibre capillaire. Alors imaginez ce que votre colo, elle va faire d’une crinière toute ramollo : elle va se faire la malle ! Tout juste. Les écailles endommagées vont être toutes ouvertes par la chaleur, qui est un facteur traumatisant supplémentaire. Résultat ? Une coloration qui ne tient pas ou PIRE, qui vire… Pensez à Nadine, de la compta ! 

 

3. ALERTE shampoing sec

Ce shampoing sec, on l’aime, on l’adore, on le chérit. Il nous a sauvé la mise plus d’une fois, avant de partir au boulot ou pour un rencard improvisé, alors fatalement, ça créé des liens, on vous l’accorde. Mais il va falloir s’en séparer… Oui, on sait, c’est dur.

Mais si ce shampoing sec est si efficace sur nos racines grassouillettes, c’est parce qu’il est plein d’amidon et autres principes actifs plutôt moyen à coller sur notre colo ! En gros, vous aurez la crinière propre, certes, mais à la couleur toute terne…

 

4. Le masque hydratant

Ce n’est pas parce que vous avez préparé votre tignasse en amont de votre coloration qu’il faut lui tourner le dos après ! Au contraire, elle va en avoir besoin plus que jamais.

Hors de question, donc, de faire l’impasse sur le masque hydratant, au moins une fois par semaine (deux, c’est mieux) ! Il est indispensable pour fortifier et protéger la fibre capillaire, bien trop agressée par la coloration en elle-même mais aussi fragilisée par les chaud-froid quotidiens, le calcaire de l’eau, les frottements avec les vêtements,…

 

5. Les soins adéquats

On a un peu tendance à les sous-estimer, en se disant que « oh, c’est juste marketing pour nous faire payer plus cher un shampoing ou un soin comme un autre ». Sauf que NOOOOON ! Les soins spécifiques pour cheveux colorés ou méchés sont vos amis.

On mise donc sur les gammes spécifiques, et d’autant plus sur les formules sans sulfate : les agents moussants présents dans les shampoings peuvent altérer la brillance de la coloration. Ce sont les soins qui seront les plus à même de sauver notre couleur et de la chouchouter AVANT qu’il ne soit trop tard.

 

6. Les shampoings

On ne le répètera probablement JAMAIS assez, mais la fréquence des shampoings est ultra importante pour une crinière en pleine forme ! Autrement dit : on ARRÊTE de les laver six fois par semaiiiine.

Le shampoing est certes primordial pour une tignasse qui rugit, mais trop de shampoings aura l’effet inverse : un cheveu fragilisé, abîmé et une coloration qui prend ses jambes à son cou… On se contente de deux shampoings par semaine et à nous la crinière de FEU !

 

AP

Crédit Photo / Pinterest