Mon COUPLE bat de l'aile comme un VIEUX PIGEON, que faire ?

Avec Gugus’, il faut dire qu’on s’est un peu perdus de vue… Entre sa nouvelle promotion au boulot et mes nouvelles plantes grasses d’intérieur (bah quoi, ça prend du temps ces merveilles), on a un poil perdu le fil.

Il est temps de rafistoler ce pigeon unijambiste qu’est devenu notre couple.

Mais est-ce que la greffe est encore possible, d’ailleurs ?!

 

1. La communication

On ne se parle plus vraiment depuis quelques temps… Enfin, rectification : IL ne me parle plus vraiment depuis quelques temps. Il est devenu muet comme une carpe. Et encore... la dernière fois qu'on est allées se balader au bord d'un lac, les carpes nous ont touché plus de mots que lui ! 

Bonne nouvelle : bon d’accord, il vient de se faire opérer des amygdales, mais entre deux pots de glace et assiettes de semoule, il communique par petits papiers, par textos trop mimi et même par mail !

Mauvaise nouvelle : il ne vous parle que par grognements mais il passe des heures au téléphone avec ses frères et sœurs, sa vieille tante et même votre MÈÈÈÈRE ! On dirait que ce goujat est un lâche ! FUYEEEEZ !

 

2. Les soirées en amoureux

Les soirées où l’on se retrouve à deux se font de plus en plus rares et même carrément une fois par mois, quand ce n’est pas bimensuel !

Bonne nouvelle : sa cousine un poil envahissante s’est fait larguer il y a QUATRE MOIS et elle passe ses soirées entières à squatter votre canapé et à siffler tout votre pinard… Mais comme elle pleure avec des vraies larmes et tout, vous n’osez pas la virer, même si vous n’avez qu’une envie, c’est de se blottir dans le canapé à DEUX pour finir la saison 3 de Black Mirror !

Mauvaise nouvelle : vous cherchez désespérément quelqu’un à inviter chaque jour, juste pour ne pas vous retrouver seul avec Gugus’, que vous trouvez particulièrement chiant depuis des semaines… Alors si vous pouvez éviter une soirée entière de silence gênant, c’est aussi bien ! Bon, et si on tournait la page ?

 

3. Les vacances

On n’est pas partis en vacances ou en week-end depuis des mois ! Finis les escapades improvisées et les week-ends planifiés des mois à l’avance… Néant. Total.

Bonne nouvelle : il dit qu’il n’a pas d’économies et que son compte en banque actuel ne lui permet pas de dépenser son salaire dans des vacances… Sauf qu’en fait, il économise depuis des mois pour vous payer LE road-trip aux USA que vous rêvez de faire depuis vos 13 ans ! Hiiiiiiiiiiiii !

Mauvaise nouvelle : il part toutes les deux semaines en week-end avec ses potes, ses collègues, ses cousins… et même votre MÈÈÈÈRE !!! Il part toujours « entre mecs », mais vous voyez les photos Facebook défiler, avec sa sœur, sa cousine, et même sa comptable. BREF, il est peut-être temps pour vous aussi de partir en week-end ! Mais genre un week-end pour toute la vie. Et sans lui !

 

4. Les galipettes

Les moments câlins-coquins sous la couette, c’est de l’histoire ancienne… Vous ne vous rappelez même plus comment on fait les bébés ni de quelle couleur est le loup. Bref, votre gynéco est au chômage technique à cause de vous.

Bonne nouvelle : avec tout ce stress au bureau, vous avez fini par choper une bonne vieille mycose des familles… Sans compter que votre dernière pilule vous a détraquée et que les chutes du Niagara ont soudainement changé de continent… Ce qui ne fait qu’accentuer votre désir pour ce beau mâle qui partage votre vie et vos draps… #AttenteCruelle.

Mauvaise nouvelle : vous fermez la porte de la salle de bain à clés et vous avez acheté un paravent pour vous faire un coin « cabine » dans votre chambre, à l’abri de son regard. Ah, et il dort sur le canapé depuis trois semaines et vous ne l’aviez même pas remarqué. Ça sent le sapin… et pas celui de Noël !

 

5. L’appart’

Cela fait des semaines – voire des mois – que j’ai l’impression que mon dressing et ma salle de bain me paraissent plus grands… L’appart’ est super bien rangé, le linge toujours à jour et les après-shampoing et soins pour cheveux colorés ont fait des petits dans la baignoire.

Bonne nouvelle : il vous a fait la surprise de vous acheter (oui, oui « acheter » !) un loft de 238m2 à Manhattan et vous ne vous êtes toujours pas remise du décalage horaire.

Mauvaise nouvelle : vous êtes bel et bien dans votre studio parisien, mais le gain de place n’est pas une hallucination. Gugus’, il s’est barré, et avec toutes ses affaires. Forcément, ça libère de l’espace, hein !

 

Alors ce pigeon, il vole ou pas ?!

 

AP

Crédit Photo / Pinterest