Comment faire des BISOUS de gros COCHON

Le mode d'emploi des baiser qui rendent fou n'est pas si compliqué à déchiffrer, il suffit de savoir quel animal-totem choisir pour apprendre la bonne méthode.

Ensuite, à vous les embrassades coquines, étourdissantes, baveuses (mais pas trop) qui transformeront les parties de galipettes bof bof en jouissances éblouissantes !

1. Comme un chaton appliqué

Tout doucement d'abord, puis avec insistance, venez à la découverte de la bouche amie pour ensuite l'engloutir totalement. Comme un chaton qui appréhende son nouveau territoire, prenez le temps de faire les choses avec une délicatesse qui va enchanter Zozo…

Avant de lui dévoiler votre côté sauvage et de sortir les griffes !

2. Comme une belette furtive

Timide, sauvage, mais aussi passionnée que discrète, la belette sera le totem des baisers fougueux sans avoir l'air d'y toucher. Sans brusquer le Gus, ce baiser lui laisse un souvenir à peine perceptible au coin de la bouche.

De quoi lui faire tourner la tête et laisser un petit goût de reviens-y...

3. Comme un chien fou

Âmes sensibles s'abstenir, ce baiser-là est aussi baveux qu'entreprenant ! À la manière d'un chien affectueux, venez envelopper votre Zozo d'un bisou qui fait « smoooooch » et le laisse tout étourdi.

Un peu de folie qui va le rendre tout chose et lui faire envisager l'adoption d'un petit toutou d'un autre œil.

4. Comme une pieuvre envahissante

La bouche d'abord, puis le cou, les épaules, le torse et – pour finir en beauté – Penizio del Dongo ! La pieuvre ne ménage pas son travail et vient envahir toute la surface corporelle de Zozo pour la couvrir de bisous ventouses qui laissent des traces sensuelles.

5. Comme un paresseux patient

Commencez par le regarder, partout, tranquillement, pour étudier le terrain et déterminer par quel bout le Gus doit être pris. Après cet examen émoustillant, il accueillera avec un bonheur sans nom les papouilles patientes façon paresseux.

Coquin.

6. Comme un kangourou fougueux

Pour faire de vrais baisers de gros cochon, la technique du kangourou ne manque ni de fougue, ni d'imagination. Gustave ne va pas se remettre du plaquage sexy, sensuel et musclé qui l'attend.

Il risque même d'en redemander !

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest