Je vais être SO 2018 au LIT !

Les douze coups de minuit ont retenti et j'ai pris THE décision de mon année 2018 : devenir plus actuelle que les gros titres du JT au lit !

Cette année, je vais refléter les tendances jusqu'au bout de ma petite culotte et avoir le sex-appeal d'une dépêche brûlante qui vient de tomber sur un plateau télé.

1. Le renouveau

J'arrête tout ce que je n'aimais pas. Je dis non quand c'est vraiment trop nul. Je me mets à essayer ce qui m'a toujours intriguée... Mais sans trop sortir de ma zone de confort pour ne pas me brusquer

En 2018, je ne serai plus une biche effarouchée qui n'ose rien dire (ou presque) et se laisserait presque engluer dans une routine plan-plan et inintéressante.

Comme Elsa dans la Reine des Neiges, je veux fêêêêêter ce renouuuuuveau en devenant enfin une reine de la couette sensuelle et affirmée qui n'a plus peur de dire ce qu'elle pense haut et fort, même si Gustave ne l'entend pas de cette oreille.

Après tout, un peu de renouveau, ça va lui faire du bien à môssieur.

2. Le lâcher-prise

Après la dure année 2017, c'est le moment de lâcher prise totalement. Personne ne m'a demandé d'être une nana parfaite jusqu'au bout du slip (enfin, si, mon ex, mais dans ex, il y a ex, donc vous aurez compris qu'il n'est plus vraiment dans le paysage), donc je me donne enfin le droit d'être moi-même, avec tous mes paradoxes et mes contradictions.

Parce que oui, être so 2018 au lit, c'est aimer autant la fessée que l'on peut revendiquer une égalité homme-femme parfaite quand Gustave réclame une fellation mais refuse le cunnilingus.

Et puis s'il n'est pas capable de le comprendre après une intense discussion adulte sans jeter une seule assiette à l'autre bout de la pièce, il sera peut-être temps de mêler le renouveau au lâcher-prise et de dire bye bye à Gugus…

3. La nana pointue

En 2018, je refuse de me faire encore ridiculiser avec mon statut de nana un poil larguée qui ne passe pas sa vie sur les réseaux sociaux. Je vais être tellement à la pointe des tendances, que mes potes ne vont même plus savoir à qui ils ont affaire et vont être bourrés d'admiration.

Alors pour commencer, je vais me concentrer sur une tendance food tout à fait croustillante et aussi contradictoire et intéressante que moi : le yaourt aux légumes.

Il va donner le ton de mes premiers exploits de couette en 2018 et annoncer un véritable renversement de la situation, un bouleversement des habitudes, un renouveau de la routine, un secouage de puces dans les règles qui va faire swinguer toutes mes vieilles habitudes et me donner un mois de janvier… Caliente.

4. La mouise politique

On ne va pas se le cacher, l'année 2017 a été plutôt compliquée en politique. Entre les élections houleuses, les déceptions et les changements de camp, ma libido a plus souvent été en berne – comme le drapeau – que sous le feu de l'ambiance des partis après une victoire.

Alors en 2018, je reste prudente pour naviguer au cœur de la complexité politique qui pointe le bout de son nez. Sur certains points, je prévois un changement de bord clair, net et précis.

Mais sur d'autres, je sais que mon cœur et mon corps n'ont pas prévu le moindre changement et qu'ils vont rester en accord pour me rappeler de doux souvenirs de couette endiablés.

Et puis, s'il faut, je procéderai même à un remaniement du gouvernement avec Yuki à la tête du pouvoir exécutif qui fera sa wish-list de l'année à venir…

 

Façon dictature de la fesse !

 

MDS

Crédit Photo : Instagram