Cet HIVER je me TRANSFORME en HEALTHY mère Noël

Marre de dire chaque 31 « Allez, détox parce que là fiouuuu, j’explose ! » Alors cette année j’ai décidé de passer les fêtes en « mode raison », en accord avec mon estomac pour ne pas finir, le 2 janvier, en mode tronc qui l’on doit faire rouler.

Ça commence MAINTENANT 

!1. Les litres de thé vert

Bon depuis quelques temps je ne quitte pas ma tasse géante. Infusion détox (type maté, guarana, thé vert, hibiscus), thé vert, tisanes : les plantes sont avec moi.

Et franchement, je sens bien que ça fait du bien, que ça draine, que ça détoxifie. Ça permet de choyer son petit ventre, sa digestion et d’avoir une bonne énergie.

2. Le légume ami

A CHAQUE repas, des légumes, et pas mal de légumes verts, riche en fibres, en vitamines, en chlorophylle (qui régulerait notre équilibre acido-basique).

Avec tous ces légumes à chaque repas, je sens bien que mon ventre se fait plus plat, qu’il est moins ballonné, que mon corps est en meilleur forme, plus tonique : prêt à affronter les fêtes l’estomac à plein turbo.

3. Les petits exercices toniques

Je me suis motivée à faire chaque jour quelques exercices de Pilates ou de Yoga. Franchement au début j’ai eu un mal fou à me dire que vraiment ça allait marcher. Mais au bout d’une semaine, j’ai senti la différence : plus souple, plus tonique, plus énergique. Maintenant je sens bien que si je m’arrête une semaine, mon ventre (et moi-même) redevient moins tonique, moins ferme. Donc pour gérer les fêtes en mode ventre plat et énergie de gazelle, on se bouge et on n’hésite pas, entre eux repas, à faire quelques minutes de yoga.

4. Les breuvages miracles

Gros coup de pouce grâce à quelques breuvages et autres recettes de grand-mère qui peuvent me sauver d’un lendemain difficile. Chaque matin et surtout les lendemains de repas de fête, je me fais un citron chaud agrémenté de miel (très bon pour la digestion), je carbure toute la journée à l’eau pétillante (accompagnée d’un jus de citron) et je bois des tisanes. Bidon remis d’attaque !

Mais le petit secret que j’ai trouvé, c’est le Kombucha (en vente en magasin bio au rayon frais), une boisson fermentée excellente pour la digestion grâce à ses bonnes bactéries. Une verre le soir après les excès ou tout au long de la journée le lendemain vous sauvera !

5. Les petits plaisirs de qualité

Bien sûr Noël reste Noël, pas question de se priver de fromage et de demander « juste une salade » en entrée… Mais cette année, pas de débauche. Chocolat de supermarché ultra gras et foie gras resteront au placard.

Je choisis des produits de qualité, en quantité raisonnable. C’est vingt fois meilleur et bien mieux pour mon petit corps qui est fatigué de se transformer en barrique à tous les Noël.

6. La stratégie du repas

Pour survivre au marathon de Noël (six repas pour ma part), j’élabore une stratégie militaire pour le repas. Déjà, j’évite de me gaver de petits fours à pâte feuilleté (oui Picard tu veux ma mort chaque année) et je bois une pinte d’eau avant de commencer les hostilités. Ça remplit le ventre et ça permet de ne pas descendre le champ’ comme de l’eau.

Ensuite j’évite de me resservir huit fois et je mange lentement. Je savoure, je repose mes couverts, je me lève pour rallumer les bougies, bref, je fais trainer le plaisir et ce petit morceau de Roquefort n’en est que meilleur.

 

Parfait pour se sentir (presque) légère le lendemain, et recommencer !

LP.

 

 

 

 

Crédit Photo / Pinterest