BELLE-FAMILLE : comment ne pas passer pour une GROSSE DINDE

Se faire détester par sa belle-famille est très simple, se faire aimer, un poil plus difficile… Et surtout, ne pas sortir d’énormes bourdes est une mission périlleuse.

On va donc éviter deux trois trucs pour tenter de briller à tous les repas de famille et de se faire (presque) apprécier !

1. Le bonjour maîtrisé

Ni trop franc, ni trop froid. Sa mère n’est pas la reine d’Angleterre mais pas loin non plus. On ne tente pas trop les tapes dans le dos et les « Salut Patoche, alors ça va mieux tes p’tits problèmes de reins ? » mais on calme aussi le « Madame, je suis honorée de vous rencontrer », ils vous prendraient pour une grosse faux-cul.

2. La bonne tenue à l’apéro

Avant de trinquer au whisky avec beau-papa, on tâte un peu le terrain. S’ils sont plutôt jus de fruits et Perrier, on évitera de demander une vodka orange bien tassée… Bon, après s’ils sont amateur de whisky, on se fera bien voir en dégustant le 16 ans d’âge de beau-papa : « Elle a du goût la p’tite. »

3. La petite attention

Rapportez-leur un petit quelque chose bien senti : miel bio de producteur si vous les avez vu sucrer leur thé avec, graines à faire pousser s’ils sont fans de jardinage, thé en vrac dans une jolie boîte etc. Ils doivent sentir que vous vous êtes intéressée à eux. Beaucoup plus marquant qu’une bouteille de vin avec une médaille achetée en vitesse.

4. La conversation fine

Pas la peine de se la jouer dîner mondain, mais tourner un peu sa langue dans sa bouche avant de s’empêtrer dans une bonne grosse anecdote peut sauver des vies, enfin la vôtre (enfin moi j’ai eu du mal à m’en sauver…)

En préfèrera en dire moins, répondre poliment et ne surtout pas trop parler de soi.

5. Le téléphone rangé

Franchement, même s’ils sont tous accro à leur Smartphone sur lequel trône la photo de leurs petits enfants mal cadrée, ne sortez pas le vôtre à tout bout de champ. Ce ne sont pas vos potes, ils le remarqueront et se diront que vous vous faites suer avec eux ou pire, que vous êtes mal élevée.

6. Ne pas donner son avis à tout bout de champ

Ils sont en train de parler de cousine Berthe qui se sépare de son mari ? Ne vous mêlez pas à la conversation car lâcher un « Ah oui ? C’est vrai qu’il avait l’air con celui-là, je ne l’aimais pas trop. » est tout à fait déplacé.  Non, pour ça il vous faudra au moins cinq ans bien tapés dans la famille.

 

C’est tout un art de se faire aimer de sa belle-famille, tout un art !

LP.

 

 

Crédit Photo / Pinterest