J'ai passé mon COUPLE en mode NOËL #AttentionLesYeux

Bah oui, après tout, Noël ce n'est pas que pour les mioches !

Zozo et moi on a aussi le droit de se transformer en fans de guirlandes et de chantonner des comptines débiles à base de neige toute la journée si on a envie.

Alors ça y est, j'ai amorcé notre transformation en Père et Mère Noël… Et c'est grandiose.

1. Les ornements

Pour commencer, on a mis au placard nos petits cuirs, nos vestes en jean et mon fabuleux manteau de mi-saison jaune moutarde – beaucoup trop froid pour les rudes températures de décembre.

On a ressorti les parkas, les gros bonnets, les écharpes quadruple-XL et les paires de gants qui nous empêchent de nous tenir la main correctement. Comme ça, quand on se balade dans la rue, on se sent comme deux gros bonhommes de neige qui ne peuvent plus se faire de câlins à cause de leur énoooorme manteau.

Oui, ça nous fait marrer, oui. Un peu comme les boules de Noël qu'on accroche dans la barbe de Zozo pour le transformer en petit sapin ambulant.

2. La générosité

Noël, c'est un peu la seule fois dans l'année où il faut être généreux. Gentil. Cool. Sympa, quoi.

Donc quand vient le moment de choisir les cadeaux pour ses insupportables petits cousins qui ne savent pas se tenir à table et me disent que je suis moche dès que je les croise, je vais preeeendre sur moi et acheter quand même quelque chose.

Zozo, lui, fait preuve d'une générosité sans limite quand il accepte d'inviter à l'apéro ma copine super chiante à qui il n'arrive que des malheurs et qui s'éternise toujours quand il n'y a plus rien à boire, juste pour qu'on lui propose de rester dormir « parce qu'il est un peu tard. »

3. Les petits cadeaux

Qui dit Noël dit aussi avalanche de cadeaux… Il y a d'abord ceux qu'on doit acheter pour l'ensemble de la famille, y compris le cousin Bruno pour lequel on n'a JAMAIS la moindre idée.

Mais une fois qu'on s'est débarrassés de la corvée, on peut enfin se faire un peu plaisir. Cette année, pour ravir mon Zozo et devenir la Mère Noël la plus sexy et cool de l'univers, j'ai préparé tout un tas de cadeaux surprises à ouvrir en attendant la date fatidique du 25.

Un peu comme un calendrier de l'Avent, mais version adultes only, comme en témoigne ma superbe petite culotte en dentelle noire, prévue pour le 21.

4. Les repas de fête

Certains commencent une détox pré-fêtes, histoire de ne pas s'évanouir à la vue de la grosse dinde fumante sur la table de Noël.

D'autres – comme nous – préparent tranquillement leurs papilles dès le 15 du mois, pour ne pas être pris par surprise le soir du réveillon ! On ajoute un petit élément noëlesque à chaque repas qu'on prend…

Un peu de boudin aux morilles par-ciiii, des pâtes à la truffe par-lààà, une cuisse de dinde rôtie au miel pour le dimanche soiiiir…

 

Bah oui, hein, c'est pas parce que Noël approche qu'il faut se mettre au bouillon et aux tisanes brûle-graisses !

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest