Et si on passait Noël en mode TRADITION ?

On voit partout des gens qui râlent après Noël, parce que c'est commercial, parce que ça coûte cher, parce que c'est religieux, gnagnagna…

Chacun y va de sa petite réflexion pour dézinguer le Père Noël (une invention de Coca, de toute manière) et on a limite envie de passer la soirée sans rien faire de spécial, comme si on était n'importe quel autre jour et que tout le monde s'en foutait.

Mais si on faisait plutôt le contraire et qu'on faisait un Noël ultra tradi, pour changer ?

1. La déco au poil près

On arrête de faire les choses à moitié. Fini le petit sapin artificiel avec deux pauvres guirlandes et des boules hors d'âge qu'on traîne depuis la nuit des temps !

On va acheter un vrai beau sapin qui fleure bon la forêt et perd ses aiguilles dans tout le salon. Hop, un petit tour chez Monop' pour shopper une déco dorée, blanche et pleine de petits animaux trop mignons : voilà un sapin digne de ce nom qui se dresse dans le salon.

Sans oublier les guirlandes lumineuses à suspendre partout, la couronne sur la porte et un peu de fausse neige sur le paillasson.

2. Le calendrier de l'avent

Dès le 1er décembre, on ouvre religieusement sa petite case tous les jours comme quand on avait 4 ans. C'est l'occasion de se gaver de chocolat tout en douceur et de sentir l'excitation qui moooonte à l'approche de la grosse case du 24.

Qui sait, ils ont peut-être mis le chiot golden retriever dont on rêve depuis toujours dedans ?!

3. L'éclairage du sapin

Tous les soirs, on prend bien le temps d'allumer le sapin. On ne l'a pas couvert de guirlandes et de boules dorées pour rien, hein, il faut bien que les voisins le voient scintiller et soient un peu jaloux.

Et puis bon, on fermera les yeux en recevant la facture de régularisation EDF, après tout, il y aura peut-être un miracle de Noël pour nous sauver ?

4. Le menu sans faute

Finies les fantaisies et les suhis de Noël (on l'a fait une année, comme ça, pour changer) : le 24 au soir on se concocte un menu trèèèès traditionnel !

Du foie gras, du saumon fumé, des petits toast briochés, des milliards de petits-four (qui vont couper l'appétit de tous les mioches), puis une groooosse dinde aux marrons, un beau plateau de fromage (auquel personne ne va toucher) et deux bûches glacées.

La classique, au chocolat, et la non-moins classique, aux fruits rouges...

5. La tenue correcte exigée

Cette année, on interdit totalement les pulls de Noël, qu'ils soient beaux ou hideux. Finies les photos avec des têtes de renne à gogo et des petits flocons de neige partout.

On ressort la petite robe en velours mignonne, les mecs apprennent enfin à nouer un nœud papillon et on exhume même le bracelet de perles qu'on a reçu pour notre première communion.

6. L'ouverture des cadeaux

On se force à patienter jusqu'au matin du 25. Même si c'est dur et que tous les mini-trolls de la famille râlent tout ce qu'ils peuvent pour essayer de faire céder les parents.

On ne triche pas et on résiste à l'appel des cadeaux qui nous tendent les bras sous le sapin. Comme ça, le 25 au matin, on reste tous en pyjama et on fonce déchirer du papier cadeau !

7. Le film de Noël

Pour terminer les célébrations en beauté, on se colle devant une rediffusion de film familial le 25, après le repas. C'est un prétexte pour être tous ensemble et surtout – surtout – pour cuver tranquillement tout le champagne qu'on a encore bu à midi...

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest