J'ai mis de la MAGIE de NOËL dans ma vie #Happy

Je ne fais absolument pas partie des grincheux qui râlent tout le temps après Noël et se mettent à beugler de colère dès qu'ils voient le moindre petit Père Noël qui pendouille à une fenêtre.

Moi j'aime compter les jours de mon calendrier de l'Avent et savoir qu'il ne me reste plus que quelques jours avant de pouvoir m'enfiler du foie gras et des petits toasts briochés avec bonheur !

Alors quand décembre a commencé, j'ai décidé (enfin, un peu malgré moi), d'insuffler de la magie de Noël dans ma viiiie !

1. Le marketing de Noël

Entre le thé de Noël, la bière de Noël, le calendrier de l'Avent et les assiettes pour le repas de Noël (alors que je ne reçois personne chez moi et que je serai chez mémé), il y a des directeurs marketing qui doivent se frotter les mains et me remercier pour leur belle prime de fin d'année !

Mais je n'y peux rien, je suis totalement prise dans cette frénésie et même les petites chaussures à paillettes dorées et talons multicolores deviennent portables en décembre alors que je les boude le reste de l'année, c'est pour dire...

2. Les décos par million

Dès que j'entre dans un supermarché ou un magasin de déco, je ressors automatiquement avec une petite boule à mettre sur mon sapin, une mini-déco trop mignonne à poser sur ma commode ou même un mini-cactus recouvert de fausse neige pour faire comme si c'était déjà Noël et que je dévalais les pistes de ski.

Tout ça pour les laisser dehors un mois seulement dans l'année et tout ranger dans un carton le 10 janvier pour les ressortir l'année prochaine… Et en acheter de nouvelles. Le cercle vicieux de la déco a commencéééé !

[SAUT_PAGE] 

3. Le petit téléfilm du dimanche

Je tombe dessus par hasard, comme ça, en zappant du fin fond du canapé, et je finis par me laisser prendre au jeu de l'histoire d'amour ou de famille complètement débile et téléphonée qu'on me met sous le nez. Pourtant, d'habitude, je déteste les machins tire-larmes qui passent sur toutes les chaînes en milieu d'après-midi. Bon, là, c'est certainement le fait qu'il y ait le Père Noël et « Jingle Bells » en fond sonore toutes les trois minutes qui m'attendrit.

4. La playlist à paillettes

Gustave devient complètement fou en décembre à cause de mes goûts musicaux qui font totalemement le grand écart… J'ai bon goût, en temps normal, mais dès que la température descend en dessous de 5°C, j'en suis presque à beugler du Mariah Carey partout dans l'appart sous le simple prétexte que Noël arrive à grands pas et que c'est rigolo, Mariah Carey, quand Noël approche.

Forcément, lui qui préfère Queen et U2, il saigne un peu des oreilles quand je lui hurle « Aaaaall I want for Christmaaaaaas is youuuuuuuuuuuuuu ! »

[SAUT_PAGE] 

5. La folie des cadeaux

Dès le 25 novembre, je me mets à fond sur mes cadeaux de Noël, comme si ma vie en dépendait. Après tout, c'est un véritable bonheur pour moi de faire ça, puisque ça me permet d'assouvir mon amour du shopping en ligne avec une bonne raison (c'est pas pour moi) tout en ajoutant toujours une petite bricole perso dans le panier…

Oui, j'ai besoin d'un nouveau pull bleu nuit parsemé de petits flocons, je pourrai le mettre le 25 pour l'ouverture des cadeaux, tiens !

 

Bon, à force, j'ai un peu l'impression d'être un énorme grelot accroché au traîneau… Mais Noël ne tombe qu'une seule fois dans l'année, j'ai tout le temps d'attendre janvier pour retrouver mon bon goût !

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest