POURQUOI j'ai MAL à la PÉNÉTRATION ? #C'estGraveDocteur?

Ce n’est pas que vous n’avez pas envie de Charmant, c’est juste que dès qu’il entre en action, vous avez comme le vagin qui se crispe d’un coup…

Et c’est un poil rageant, il faut bien l’avouer !

Voici quelques pistes à explorer avant de filer voir le gynéco…

1. Tonnerre de sapristi ! Votre vagin a un coup de sécheresse

Dans la précipitation et la flambée de désir, vous vous êtes jetée avec passion sur zozo, qui vous a répondu avec fougue. Le hic, c’est que dans votre tête, vous êtes peut-être méga prête, mais votre petit corps, lui, il fait le difficile…

La solution : demander à zozo d’amadouer le récalcitrant avant de se lancer !

Des préliminaires un peu plus poussés peuvent aider à dénouer le blocage, avec un bon lubrifiant pour que ça se passe comme sur des roulettes... Bon, si c'est non, c'est non hein ! Votre vagin, parfois, il n'en fait qu'à sa tête, et il n'y a plus qu'à patienter...

2. Votre ciboulot vous fait flipper

Bon, ça arrive surtout lors des premiers rapports sexuels, mais ça peut aussi se produire à tout moment dans notre vie sexuelle (sympa !) : une appréhension, un stress peuvent avoir des répercussions purement physiques sur le vagin, qui se contracte tout seul, comme un grand.

C’est pas marrant, mais il faut en parler pour que ça aille mieux !

3. Pas glop...

Infection, mycose, herpès ou MST… en cas de rapport non protégé, il se peut que vous ayez chopé une saleté qu’il va falloir faire examiner au niveau médical pour avoir le traitement approprié, et retrouver une vie sexuelle épanouie !

Alors on file vite vite chez le doc pour en parler…

4. Une TETE est passée par lào ! (hiiiiiiiii)

Après un accouchement, il n’est pas rare que le vagin ait du mal à se remettre du passage du bébé (oui, mais il avait un périmètre crânien de 40 cm à la naissance !). Sans oublier l’épisio ou la déchirure : forcément, tout ça n’aide pas à retrouver le plaisir tout de suite…

On n’hésite surtout pas à en parler à son gynéco ou sa sage-femme pendant la rééducation du périnée, il existe des solutions naturelles (massages), et puis… on patiente, ça finira par rentrer dans l’ordre, oui oui !

5. Vous vous faites du mouron

Eh oui, un simple manque de confiance en soi peut être fatal à notre vie sexuelle ! Être mal dans sa peau, et appréhender de faire l’amour autrement que dans le noir complet, et sous la couette, peut bloquer le désir et rendre toute tentative de rapport-plaisir vouée à l’échec.

Le pire dans ce cas, c’est que plus on est mal, et plus la douleur est forte. Bref, un vrai tue-l’amour !

Là, on peut être amenée à consulter un spécialiste (sexologue) pour mettre un terme au problème une bonne fois pour toutes.

Crédit photo / Pinterest