Est-ce que j’EMBRASSE comme un CACHALOT MOUILLÉ ?

Eh mais c’est vrai ça… On ne s’est jamais embrassée soi-même donc… On ne peut pas savoir si on embrasse bien ou pas !

Peut-être que les autres trouvent qu’on bave trop ? Ou qu’on glisse ? Ou qu’on a une langue qui pique ?

Ah putain si on avait une langue qui piquait ???!!! Est-ce que ça se règle à coup de chirurgie esthétique ? Ou de gélules qui font la langue plus mouillée ?

Attendez, on va voir si vous embrassez comme un cachalot mouillé, vous serez fixé.

1. La lèvre imprécise

Pour ne pas rouler des pelles façon poulpe collé sur le figure du cher et tendre, travaillez la précision de votre baiser. Pas qu’il faille se la jouer « pose de papier-peint » au millimètre près, mais tâchez de ne pas finir en bavant sur son nez…

C’est chouette un baiser quand ça reste un baiser, pas un nettoyage intensif de la face.

2. La langue goulue

Oh oui jouer de la langue c’est bien… Mais penser que votre langue joue dans un porno est un poil exagéré…

Une langue, c’est mou, c’est gluant et personne n’a envie de se retrouver envahi des incisives à la glotte par ce mollusque tiède.

Alors on contrôle la bête, on y va tranquillou, on joue de son entrée-retrait… Faut pas l’étouffer le pauvre coco.

 [SAUT_PAGE]

3. La respiration tornado

Pour ne pas embrasser comme un orque amoureux, faites attention de ne pas lui souffler dans les bronches en même temps que vous l’embrassez.

Non, il ne faut pas cesser de respirer jusqu’à devenir toute bleue, mais souffler dans son bec comme dans une trompette lui donnera au mieux la sensation d’avoir la clim’ entre les gencives au pire des ballonnements.   

Alors on reprend son souffle et on y retourne… On n’est pas pressés dans le baiser !

4. Le rythme de poulpe

Avouez qu’on s’emmerde quand un baiser et aussi rythmé qu’une course de déambulateurs (quoi ? Peut-être que ça existe !)

Le rythme sera dans le non rythme… Soyez fougueuse, puis douce, puis prude, puis coriace… Ça c’est un baiser qui aura du canin !

 [SAUT_PAGE]

5. Les mains endiablées

Oui c’est clair c’est beau dans les films américains quand à la fin ils s’embrassent en se prenant la tête entre les mains…

Oui mais en vrai, il faut faire attention de ne pas lui donner l’impression d’être dans un rouleau compresseur. Un peu de caresses c’est bien, un massage des bajoues, c’est oppressant.

 

Alors ? Verdict ?

LP. 

Crédit Photo / Pinterest