MYCOSES : les MEILLEURES ASTUCES pour les ÉVITER

Vous avez remarqué que, quand la mycose vaginale se pointe, elle finit toujours par revenir régulièrement, comme une vieille copine qu’on ne saurait plus comment mettre dehors ?

Alors, on a développé des stratégies pour ne plus avoir faire face aux grattouillis intempestifs et aux brûlures douloureuses dans le fond de la culotte !

1. Une hygiène en béton

Oui, notre vagin est une petite chose fragile à l’équilibre instable, qui peut être perturbé en un rien de temps ! Du coup, on s’adapte aux humeurs capricieuses de la bête, et on la chouchoute au quotidien : gel nettoyant intime « spécial zones sensibles », petites lingettes fraîcheur à dégainer pendant la journée en cas de besoin, et surtout surtout jamais d’agressions du type « douche vaginale » !

2. Une garde-robe adaptée

Oui, la mycose décide AUSSI de ce que vous pouvez porter au quotidien, la petite bâtarde… Pour éviter qu’elle ne vous pourrisse le week-end, on s’adapte en misant sur des culottes en coton et des pantalons pas trop serrés (oui, votre slim préféré devra attendre des jours meilleurs).

3. Une contraception bien choisie

Tant qu’à faire, la mycose vous dicte également votre mode de contraception : elle aime bien certaines pilules, qui se mettent en quatre pour la satisfaire et vous filer des mycoses à répétition. On en parle donc avec son gynéco pour trouver LA méthode qui vous convient !

4. Gare aux antibios !

OK, on sait maintenant que « les antibiotiques, c’est pas automatique », mais est-ce que vous savez que ce type de médicament est aussi ami-ami avec les mycoses ? (oui, même eux!). Du coup, si on doit en prendre, on prévient son doc si on est sujette aux mycoses… Un autre traitement existe peut-être ?

5. Le partenaire aussi !

On rage, on peste, on avait pourtant tout bien fait comme il faut… et vlan, la saleté de mycose est revenue ! Mais pourquoiiiii ?! Eh bien, c’est peut-être la « faute » de votre partenaire… Eh oui, en cas de mycose, il est important que Charmant aussi se fasse traiter en cas d’irritation, sinon il vous la refilera sitôt guérie !

6. Des lubrifiants à la rescousse

En cas de sécheresse vaginale, on opte pour un lubrifiant intime si on veut faire des galipettes : un vagin « agressé » aura plus tendance à développer des mycoses…

7. Gare au sucre

Non mais elle est vraiment partout cette mycose sournoise… Copine comme cochon, avec le sucre, elle prend ses aises dès qu’on fait un petit excès de barres chocolatées. 

Crédit photo / Pinterest