Ce qu’il FAUT dire à un entretien d’EMBAUCHE (et ce que l’on RÊVERAIT de balancer)

« Bonjour monsieur, enchantée ! Votre cravate est à chier, vraiment. Très bonne route oui merci, mon Dieu ce qu’e vous etes petit ! Ah c’est ça les bureaux ? Putain ce que c’est laid ! Tout à fait, voici mon book. »

C’est un peu ce que l’on rêverait de dire. Sauf qu’il y a la voix officielle, et la voix interdite. On apprend donc à gérer son entretien et à répondre à toutes les questions comme une chef !

 

1. Racontez-moi un peu votre parcours

Eh bien en quatrième D j’ai fumé mon premier pétard donc je me suis fait virer du collège et j’ai commencé à gribouiller des trucs pour m’occuper (en plus comme j’étais tout le temps stone, je faisais dessins de ouf !). Ensuite j’ai un peu arrêté le coloriage, car j’avais stoppé la fumette (ça me faisait vomir en fait). Je m’y suis remise en terminal après que Stefano ait couché avec moi puis m'ait larguée. Super triste, je gribouillais (principalement des cœurs) sur tout ce que je trouvais. Et voilà comment j’ai décidé d’être graphiste !

La bonne réponse : J’ai commencé à dessiner très tôt et très vite je n’ai plus pu m’en passer (je tentais même de graver les dessous de table de cours pour laisser une trace de moi). Alors j’ai foncé vers les études de graphisme pour compléter ma formation, mettre du professionnel dans ma passion et faire d’un plaisir, une réelle compétence.

 

2. Quelles sont vos lacunes

Aucunes enfoiré, je suis la meilleure ! En plus j’ai toujours eu les meilleures notes dans ma classe. Bon OK, il parait que je m’emporte vite, mais c’est parce que dans ce monde, si on ne bouffe pas la vie à coup de bec, on se fait défoncer ! Et moi les p’tits cons, je peux vous dire que je les mate. Mes lacunes ? Bah je picole un peu trop et suis passionnée de donuts. Bon ça fait des miettes sur le bureau, mais c’est pas chiant si ?

La bonne réponse : Je déteste l’échec. Du coup parfois je me mets des coups de pression qui me font devenir toute rouge jusqu’à ce que le résultat soit au top. Ça peut déranger un peu les collègues qui ne veulent pas trop se prendre la tête sur un projet… Il faudrait que je lâche du lest.

 

3. Qu’est-ce qui vous a plu dans notre entreprise ?

En fait quand vous m’avez appelé je ne me rappelais même plus qui vous étiez parce que j’ai répondu à la chaîne à des annonces sur Linkedin. Mais quand j’ai pianoté sur le web avant de venir, j’ai sauté de joie car c’est à dix minutes de chez moi et comme j’aime pas me lever tôt, ce sera nickel !

La bonne réponse : J’ai bien aimé l’esprit de cette boîte. Je m’y retrouve dedans, peut-être que je me trompe, mais vous avez l’air d’attacher beaucoup d’importance à l’esprit d’équipe, au travail bien fait et à l’indépendance de chaque poste. Un état d’esprit qui me ressemble.

 

4. Quelles sont vos prétentions salariales

Le pactole mec ! Je veux pouvoir changer d’appartement, faire des cadeaux à mon mec tous les jours et acheter des croquettes bio à mon chat. Du coup je pense que du 2500€ net est un bon début et puis on en rediscute dans deux mois parce que je serai tellement la meilleure de ta boîte que tu ne vas plus jamais vouloir me laisser filer.

La bonne réponse : Étant donné mes compétences et mon adaptabilité au travail je pense qu’un salaire entre 2000 et 2500 brut correspondrait à mon profil. Je suis prête à discuter bien sûr... selon les missions que je devrai effectuer, l’évolution possible au sein de la boîte et l’implication que vous souhaitez que je prenne. Évidemment je sais bien qu’actuellement, il est difficile de contenter tout le monde avec un haut salaire… On trouvera le bon compromis, j’en suis sûre !

 

5. Quelque chose à ajouter ? Des questions ?

J’ai super soif ! Tu pouvais pas me proposer un café au moins ? C’est tellement dur de trouver un boulot que tu as cru que j’allais lécher la moquette pour absorber une miette de flotte ? Non, mais oh tu as trois ans de plus que moi et te prends pour le roi du monde, faut redescendre coco, dans cinq ans tu seras obsolète !

La bonne réponse : Oui, je voulais savoir quelle cible précise vous souhaitez toucher ? D’accord donc on est sur du quarantenaire écolo-bio qui aime les plaisirs sains. Et avez-vous des idées pour développer de nouveaux axes ou séduire de nouvelles cibles ?

 

C’est bon, vous avez le job !

Crédit Photo : Pinterest