Littérature ÉROTIQUE : et si je m'y METTAIS ?

Moins taboue depuis la sortie de la trilogie « Cinquante Nuances de Grey », la littérature érotique est revenue sur le devant de nos bibliothèques (enfin, pas trop devant quand même)…

Et quand on s'y attarde un peu, on se rend vite compte que Christian Grey n'a rien inventé !

Alors, si on s'y mettait ? 

1. C'est quoi ?

Comme pour les films, il y a une différence entre littérature érotique et pornographique. La littérature érotique est une littérature qui suggère le fantasme, où les sens et l'imagination sont mis en éveil. Contrairement à la littérature pornographique qui elle, laisse peut de place à la rêverie : tout est dit, tout est exhibé, rien n'est suggéré mais bien montré !

 

2. C'est pour qui ?

Eh bien c'est pour tout le monde ! Enfin, tout le monde en âge de lire sur le sexe… Et tout le monde en âge de lire tout court d'ailleurs. Il n'y a donc pas de cible particulière à ce genre littéraire : simplement toutes celles (et ceux) qui veulent se laisser aller à la coquinerie, à la rêverie, à la sensualité et qui veulent se titiller les sens avant d'aller se coucher.

 

3. Ça sert à quoi ?

Contrairement aux romans pornographiques, qui sont destinés à être lus à une seule main (on ne vous fait pas un dessin, hein), les romans érotiques sont à vocation plus subtile : ils sont là pour votre éveil des sens, pour exciter vos fantasmes et pour libérer vos rêveries les plus folles… En gros, ils sont là pour faire évader vos pensées vers de petites rêveries coquines !

 

4. On commence par quoi ?

Dans le genre érotique, comme dans tout genre littéraire, il y a des auteurs phares. Alors si on veut s'y mettre, on mise sur du Anaïs Nin et son « Vénus Erotica », sur Françoise Rey et « La Femme de Papier », sur le Marquis de Sade (« La Philosophie dans le boudoir ») ou encore Catherine Millet, « La Vie Sexuelle de Catherine M » .

Et pour une littérature qui tend vers le porno, on n'échappe pas au maître en la matière, Esparbec : que ce soit « La Foire au Cochons », « La Pharmacienne », « Amour et Popotin » ou encore « Le Bâton et la Carotte »…

 

On sent qu'on va en remettre certaines à la lecture…

 

AP

 

Crédit Photo / Pinterest