NON, il ne faut pas contrarier sa NATURE de cheveux (pour être au TOP de sa beauté)

C'est bien connu, la chevelure est toujours plus soyeuse chez la voisine ! Traduction : on est jamais contente de ce que l'on a…

Donc on s'essaye à des astuces trouvées sur Pinterest ou Instagram, pour lisser ses cheveux afros, boucler ses cheveux ultra raides, blondir son noir corbeau ou encore épaissir ses cheveux fins.

Bref, on ne manque pas d'imagination quand il s'agit d'obtenir ce que l'on a pas, mais que l'on veut à tout prix !

Et pourtant, voilà pourquoi il ne vaut mieux pas contrarier sa nature de cheveux…  

 

1. Parce que ça fera une couleur louche

Parce que les brunes archi-brunes qui veulent arborer un blond platine pour l'été, ce n'est pas l'idée du siècle. Dites-vous que si vos cheveux sont de nature très foncés, il vous sera difficile de vous la jouer à la Blake Lively. A la limite, en allant chez votre coiffeur et vous faire une décoloration… Et encore !

Le problème, ce sont surtout les dérapages, causés par les mélanges de couleur… Un blond qui vire à l'orange sous les multiples couches de décoloration, un roux qui tire sur le vert… Et on ne vous parle pas des racines marquées ! Bref, laissez vivre vos cheveux, cela vous évitera sûrement des mauvaises surprises en sortant de la piscine, cet été... 

 

 

2. Parce que vous ressemblerez à un cocker à tête plate

Il suffit que vous ayez la raie (de la tête!) qui penche à gauche pour que vous la vouliez au milieu, parce que « sur Cara Delevingne, c'est TROP canon »… Oui, mais sauf que si vos jolis cheveux ont décidé de pencher à gauche, c'est qu'ils sont faits pour pencher à gauche !

Alors quand vous allez essayer de la caler à droite, ou au milieu « comme Cara », vous allez vite vous rendre compte que vous ne ressemblez ni plus ni moins à un cocker tombé dans la flaque d'eau croupie du parc d'à côté… Comme vos cheveux ont le pli inverse, vous essayez de plaquer tout ça sans trop de succès. Bref, ne jamais aller à l'encontre de sa raie.

 

 

3. Parce que cet épi reviendra de plus belle

Celles qui ont les cheveux frisés, voire afro, et qui les veulent lisses ont déjà connu ce problème : les cheveux qui rebiquent, un par un, au fur et à mesure de la journée… Mauvaise idée, donc, de vouloir remédier à vos jolies boucles.

Si vous sortez de chez vous avec la satisfaction d'avoir une crinière lisse comme la peau des fesses de bébé, vous allez vite déchanter : au moindre pas, à la moindre petite goutte de sueur dans le métro, au moindre pourcentage d'humidité dans l'air, vos mèches vont se rebeller et friser, tranquillement mais sûrement… Manquerait plus qu'un bruit de ressort en fond, et vous pouvez passer dans un cartoon…

 

 

4. Parce que ça vous alourdira la tête

Celles qui ont les cheveux courts, rêvent de les avoir longs. Bah oui, sinon c'est trop facile. Alors on laisse pousser, à coups d'huile de ricin, de levure de bière, de compléments alimentaires et d'huile d'amande. Et puis, quand on les a à la longueur souhaitée, on s'obstine à vouloir les garder… sans se rendre compte qu'en fait, nos pauvres cheveux sont en détresse totale : lourds à souhait, plus secs que de la paille, ternes comme une gueule de bois. Bref, rien ne va.

Notre crinière hésite encore entre boucler ou rester lisse… Résultat : une touffe indécise mi-bouclée, mi-raidasse, qui ne sait plus où donner de la tête. Si on vous dit qu'il ne faut pas aller contre la nature de vos cheveux…

 

 

5. Parce que OUI Tina Turner, ça lui va bien, mais NON ça ne marche pas sur vous

Parce que celles qui ont les cheveux ultra lisses et qui les veulent bouclés se sont TOUTES laissées aller à cette machiavélique invention qu'est… le fer à boucler. Téméraires, vous vous êtes lancées sans vraiment avoir de recul sur cette machine. Vous avez donc bouclé la TOTALITÉ de votre chevelure, de la racine aux pointes. DE LA RACINE AUX POINTES !!

Résultat ? Avec des boucles à la Louis XVI tout autour du visage, vous ressemblez à un mouton à poils longs. Les bouclettes se décollent de la racine pour rebondir à chacun de vos pas… Bref, la Petite Maison dans la Prairie, c'était la mode dans les années 70…

Dites-vous bien que la nature reprend TOUJOURS ses droits… 

AP

 

Crédit Photo / Pinterest