FINI les RÉGIMES ! Nos ASTUCES pour RESTER MINCE

Prise d’une inspiration soudaine, on a pris une grande décision aujourd’hui : flanquer notre balance à la poubelle une bonne fois pour toutes ! Voilà, à bas les régimes qui nous affament, on se réapproprie notre corps et notre estomac !

Le seul (léger) problème, c’est qu’on n’a pas très envie quand même de se retrouver avec des kilos en trop qui s’accumulent joyeusement sur tout notre corps…

Résultat : on est parties à la pêche aux astuces pour arriver à combler à la fois notre estomac et notre ligne.

1. On devient accro à Instagram

Non, on ne remplace pas notre addiction à la nourriture par une autre addiction. Le but, c’est de se gaver de comptes de gourous du bien-être et du « manger sain » qui nous en mettent plein la vue et nous chatouillent les papilles avec leurs clichés de bols de petits légumes croquants et leurs salades de fruits à tomber. Du coup, ça nous donne nous aussi envie de nous jeter sur le premier kiwi venu pour lui faire sa fête, et adieu les craquages au distributeur de barres chocolatées !

2. On se fait une assiette, mais pas deux !

Le fameux piège du « je m’en ressers juste une petite part et j’arrête », ça ne marche plus ! On se sert une assiette ni trop petite ni trop grosse, et on s’en tient là, pour passer l’après-midi sans gémir qu’on a encore trop mangé...

3. On arrête les féculents le soir

Non, votre organisme n’a pas franchement besoin d’un énorme plat de spaghettis aux boulettes de bœuf pour bien dormir… Pour le midi, pourquoi pas, mais pour le dîner, on privilégie les légumes, qui vont nous rassasier sans nous alourdir (et qui ne vont pas se stocker directement dans nos hanches pendant notre sommeil!).

4. On arrête d’ignorer son estomac

Si notre estomac se met à gronder à peine arrivée au bureau, on ne l’ignore pas en se disant qu’il va patienter jusqu’à l’heure du déjeuner… C’est le meilleur moyen pour : soit finir par craquer pour un chausson aux pommes bien feuilleté en milieu de matinée, soit attendre le déjeuner et se jeter sur un plat de lasagnes dégoulinant de fromage. A partir de maintenant, on résout le problème à la source (un petit dej pas assez rassasiant?), et si on a un petit creux on le comble avec des amandes, une banane, un yaourt...

5. On prend l’habitude d’aller au marché

Les courses de la semaine au supermarché, c’est la tentation de mettre dans son caddie des plats tout prêts et des produits trop industriels. Mais si on prend l’habitude, le week-end, de flâner sur le marché, on se surprend à baver devant les étals de fruits et légumes de saison. On en profite en prenant le temps de cuisiner, et en imaginant de nouveaux moyens de les mettre dans son assiette.

6. On note tout ce qu’on mange

On s’achète un joli petit carnet de notes, et on se fait son « journal intime de la bouffe » : chaque soir, on inscrit soigneusement ce qu’on a ingéré dans la journée (oui, TOUT, même les Oreo que vous avez boulottés en douce!). Au bout d’1 semaine, on peut faire un petit bilan et voir où on a « péché » pour rectifier le tir, et peu à peu reprendre le contrôle de notre alimentation.

 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest