Vous êtes LA CADETTE, la PREUVE !

Toutes les cadettes du monde entier sont derrière nous : on va ENFIN mettre des mots sur ces blessures d'enfance que toutes les petites dernières ont encore en tête, même des années plus tard !

Il est tant de casser le mythe de l'aîné parfait et de dénoncer les injustices de la fratrie !

Voici les 12 choses qui prouvent que vous êtes la cadette de votre famille :

1. Vous avez toujours récupéré les fringues de vos aînés

Si vous louchiez sur la pantalon en velours côtelé rose bonbon et que vous étiez heureuse de pouvoir en hériter, c'était loin d'être le cas pour le poncho dalmatien, que vous n'avez pas eu le choix de porter pour aller à l'école…

2. Vos parents ne vous ont jamais appelé par votre prénom du premier coup

Et la probabilité qu'ils y arrivent était encore plus mince si vous venez d'une famille nombreuse ! Mais une chose est sûre : vous êtes le seul membre de la famille à avoir autant d'appellations différentes !

3. Vous aviez toujours la place la plus pourrie dans la voiture (genre derrière, au milieu)

Évidemment, comme vous étiez la « plus petite », c'était à vous de vous taper la place la moins confortable de la bagnole : celle du milieu, où on n'a pas la place de mettre ses jambes et où on a aucun support pour appuyer sa tête en cas de sieste. On faisait donc les 7h de route pour aller chez Papy et Mamie avec les genoux dans les dents et environ 71 coups du lapin.

4. Vous aviez toujours la place la plus pourrie quand vous deviez dormir avec vos frères/sœurs (genre, au milieu)

Et quand vous arriviez enfin chez Papy et Mamie pour la semaine de vacances, vous vous rendiez compte qu'il n'y avait que deux lits de dispo : un pour vos parents et un pour vos frères/sœurs. Une fois les calculs faits, devinez qui devait se taper la place du MILIEU dans l'un des lits ? Eh oui, c'est bibi !

5. Vous avez toujours été vue comme la petite dernière, quel que soit votre âge

Même encore à 29 ans, tata Régine vous prend la tête dans ses mains en vous pinçant les joues et en vous disant qu'elle est trop mignonne, cette petite ? Normal, vous êtes la petite dernière aux yeux de tout le monde. Et petite dernière vous resterez aux yeux du monde entier.

6. Vos frères/sœurs vous ont fait croire que vous aviez été trouvée dans une poubelle

Comme la version de l'adoption, vous ne tombiez pas dedans (vous n'êtes pas née de la dernière pluie!), vos aînés avaient réussi à passer à la version « trouvée dans une poubelle ». Et comme vous ne l'aviez jamais entendue, celle-là, vous passiez donc des heures à observer vos parents pour trouver la moindre ressemblance physique.

7. Vous étiez une vraie peste

Alors ça, c'est un mythe qui colle à la peau du cadet ! On ne voit pas en quoi aller dire à Môman que notre grande sœur nous a piqué la moitié de notre goûter c'est être une peste. Ni d'aller dire à Papounet que notre grand frère, il a regardé un livre bizarre, avec plein de filles qui envoient des bisous en maillot de bain… Chacun ses devoirs !

8. Vous avez toujours été comparée à vos aînés

Même malgré eux, vos parents ont toujours eu tendance à vous comparer à vos aînés. Quand vous avez passé votre bac, on vous a dit que c'était bien mais que Mathieu, il avait eu une mention à son époque, lui. Ou quand vous avez eu votre permis et qu'on vous a dit que c'est super mais que Charlotte elle l'avait eu du premier coup, elle. Oui, et la comparaison allait rarement dans le sens inverse…

9. Vous avez toujours été jalouse de vos aînés

Les grands, eux, ils avaient le droit de rester traîner avec leurs copains après l'école. Ils avaient le droit de regarder la deuxième partie du film du dimanche soir. Ils avaient aussi le droit de mettre du gloss pour aller à la pyjama party chez leurs copines. Et les cadets ? Ils ont quoi les cadets ?

10. Alors que c'est en réalité vos aînés qui étaient jaloux de vous

Sauf que ça, vous l'avez appris des années plus tard ! Avouez, vous avez jubilé en apprenant que vous déclenchiez une jalousie extrême chez ceux dont vous étiez vous-même jalouse ! Vous étiez même victime de suspicions de favoritisme. Soit-disant que vous aviez le droit de faire plus de choses qu'eux, à âge égal…pffff !

11. Vous n'étiez jamais tenu au courant de rien non plus

Sous prétexte que vous étiez petite, vous étiez tenue à l'écart de toute information primordiale de la vie de votre famille. Même quand vous regardiez la télé, on vous cachait les yeux pour les bisous baveux…

12. Vous deviez toujours tout partager

Sur le simple argument que vous étiez une demi-portion, vous deviez tout partager. Que ce soit votre chambre avec votre grand frère ou la salle de bain avec vos sœurs, vous ne pouviez, en plus, même pas profiter de votre Mamounette pour vous toute seule !

 

M'enfin, être la cadette c'est quand même bien ! Et c'est toujours mieux que d'être la deuxième, celle du MILIEU !

AP

 

Crédit photo / Pinterest