8 ASTUCES pour être la MEILLEURE des POTES

Oui non bon, c'est à peine hypocrite...

Mais bon j'aime pas qu'on me regarde avec un air de chiot abandonné, surtout quand il s'agit de mes amis, alors je tente toujours d'être trop parfaite !

1. La vérité, rien que la vérité, toute la vérité

Soso est arrivée au resto avec une jupe très, très, très peu flatteuse pour elle. Dans un souci de bien faire et d'être l'amie idéale, bah je l'ai prise à part pour lui expliquer qu'elle ressemblait plus à Kim Kardashian qu'à Kate Middleton.

Certes, elle a boudé, mais en rentrant chez elle, elle a carrément foutu le feu à la jupe maudite.

2. La mère nourricière

Quand on veut être la meilleure de toutes les potes, il y a une règle d'or à respecter absolument : il faut toujours gagner l'amour des autres en passant par leur estomac. Alors dès que je vais à un apéro, je prends autant de bouffe que si je filais à un repas de famille et que j'étais en charge de nourrir tout le monde !

Certes, ça me ruine un peu, mais je sais que touuuut le monde m'adore.

3. Le service avant tout

A chaque fois que je suis invitée quelque part, je fais en sorte d'être la première arrivée et la dernière partie. Je sais être cette pote ultra précieuse qui aide à tout organiser avant que les autres ne débarquent, mais aussi à tout ranger quand l'appart' ressemble à un chantier…

Certes, c'est chiant, mais comment ne pas vénérer la pote qui accepte TOUJOURS de sortir les poubelles ?

4. La générosité sans fin

Pour être la crème de la crème des potes, il a quand même fallu que j'aille un peu contre ma nature… J'ai appris à prendre sur moi et à me laisser faire, sans râler, sans pester, même quand ma pote insupportable qui n'a jamais rien me pique l'intégralité de mes affaires alors que je déteste partager.

Certes, j'ai perdu la moitié de mes chaussettes à cause d'elle, mais elle vante mon dévouement à tout le monde.

5. La consolation permanente

Jojo s'est fait larguer il y a quelques jours. Du coup, hop, j'ai sauté sur l'occasion pour lui montrer que je suis une amie exceptionnelle, toujours là pour lui rendre service. Je l'ai accompagné dans touuutes les étapes de son chagrin d'amour, des pleurs incessants du début, aux textos larmoyants, en passant par la grosse cuite nécessaire !

Certes, mon foie et ma patience en ont pris un coup, mais Jojo m'aime plus que sa propre mère.

6. La tolérance absolue

Quand j'invitais des potes à dîner, avant, c'était menu unique et puis basta. Mais aujourd'hui, je prévois un plat différent pour celle qui est allergique à tout, un autre pour celui qui tâte du veganisme et puis un autre encore pour ma pote enceinte qui flippe dès qu'elle sort de chez elle…

Certes, je passe la journée en cuisine, mais tout le monde me trouve extraordinaire.

7. Le baby-sitting systématique

Je ne porte pas particulièrement les mioches dans mon cœur, c'est certain. Pourtant, j'accepte sans hésiter de garder tous ceux de mes potes, même s'ils sont parfois un poil mal élevés et quelque peu désagréables… Je prends sur moi et je prévois une bonne bouteille de rouge à déboucher le soir, dès qu'ils sont partis.

Certes, j'ai perdu toute envie de faire des enfants un jour, mais les autres me sont redevables à vie.

8. La porte toujours ouverte

Jojo veut passer chez moi et s'éterniser toute la nuit parce qu'il adore mes pancakes ? C'est ok. Soso part en voyage demain et j'habite beaucoup plus près de l'aéroport qu'elle ? C'est ok. Juju vient passer le week-end à Paris et n'a nulle part où dormir ? C'est ok ! Je ne ferme JAMAIS ma porte à mes potes quand ils ont besoin d'un canapé ou échouer.

Certes, mon appart' ressemble de plus en plus à un moulin, mais au moins, je ne m'ennuie jamais...

 

Bon, en vrai, j'ai encore été trop gentille et me suis fait couiller... Allez, prochaine fois, je les emmerde et je cesse de servir de poire !

 

MDS

Crédit Photo : Pinterest