J'ai conseillé le SMARTPHONE à mes PARENTS... #BadIdea

Bon, je les voyais galérer depuis des dizaines d’années avec leur carte Michelin en voiture et leurs photos envoyées par email et je me suis dit : il est temps qu’ils passent au Smartphone.

Après tout ce sera juste plus simple, il ne nous appelleront plus sur le fix pour nous dire « Regarde tes mails je t’ai envoyé une photo », ils le feront directement et ça me coupera moins au milieu de New Girl…

Alors on les a convaincus, et ils en sont venus… Et ce n’était pas forcément une fraîche idée…

1. La mission wifi

J’ai commencé à regretter mon conseil quand ils m’ont envoyé des textos pour me dire « Bug, les photos ne marchent pas. Envois-les nous par mail. »

Non bordel, ça ne va pas empirer avec un texto de plus pour dire qu’il faut envoyer un mail de photos ?! En fait il fallait tout reprendre depuis le début… Depuis le forfait qu’il n’avait pas changé et qui datait de 2001 et qui bien sûr s’était gardé de proposer la 4G…

2. Le flot de photos

Forfait en route, portable en route, après une longue mission pour expliquer comment on envoyait les photos (et que non, c’était sans danger, qu’il n’y avait pas de risque d’être piraté… De toute façon, qui voudrait de ces photos de paysages Suisse et de tarte aux champignons ?) je me suis retrouvée abreuvée de millier de photos hyper bizarres.

C’est comme quand on était passée aux textos gratuits et illimités, on en envoyait TOUT le temps pour rien. Là pareil, j’ai donc eu droit à la photo de la chaise recollée par mon père avec un petit « après midi bricolage ! », de la mini pousse de roquette du jardin « Ca jardine dur ! » et de beaucoup de trucs flous et noirs « Mince, j’ai bougé ! »

Bien sûr, si on ne répond pas on recoie : « As-tu bien reçu les photos que je t’ai envoyées ce matin ? »

3. L’abus de l’emoji

Troisième grande découverte : les emojis… C’est un peu comme le « @+ » signé si souvent jadis par notre père…

Maintenant c’est l’émoticône qui ponctue chaque SMS.

« A demain, j’apporte le vin [emoji bouteille, emoji verres qui trinquent] », « Gros bisou [emoji bisou qui envoie un cœur] »

Ce qu’ils ne savent pas, c’est que notre cousine de douze ans envoient les mêmes…

4. Le haut-parleur fou

Découverte du haut-parleur qui marche ! Alors chaque conversation commence à présent par un : « Attends, je mets le haut-parleur pour ta mère. »

Oui non mais on voulait juste dire : « Je passe demain vous déposer les affaires de ski »…

5. Le problème du tactile

Bien sûr, leurs doigts n’ont pas été façonnés pour les appareils tactiles… Et ça se sent. Alors que nous arrivons à écrire avec les pouces à la vitesse de l’éclaire, ils galèrent à un doigt pour taper chaque SMS.

Ça donne beaucoup d’énervements et des messages très incongrus qui ne veulent rien dire.

6. La signature vieillotte

Ah oui aussi ils n’ont pas trop compris que leur nom s’affichait chaque fois qu’ils envoyaient un texto.

Du coup en reçoit toujours la signature « Papa et maman ».

7. La ponctuation mal maîtrisée

Ça a mis du temps avant qu’ils trouvent l’espace… Du coup on a eu de nombreux « Coucou.Peux-tu.nous.appeler.pour.qu’on.cale.l’organisation.de.dimanche. » On a cru un temps qu’ils étaient des robots.

Le mieux ? C’est quand même de se mettre avec son frère pour répondre exactement la même chose au même moment. Parce que par contre, ils l’ont bien trouvé l’option pour envoyer le même message à deux personnes d’un coup.

 

LP. 

Crédit Photo / Pinterest