Comment j'ai réussi à passer de CHEVEUX POURRIS à CHEVEUX pas mal du tout

J’ai toujours eu une histoire compliquée avec mes cheveux. Jeune, j’ai voulu avoir les cheveux courts « comme ma maman » ouaiiiiiiis. Sauf que quand tu n’as pas de seins et le corps d’un petit garçon, bah on te prend pour un petit garçon. A la limite, pas grave, j’aimais bien les petites voitures (surtout la bleue métallisée) et les dinosaures, alors pour les tarés de manif’ pour tous, ça aurait un sens.

Bon ensuite j’ai rêvé de cheveux suuuuuuper longs, mais forcément ça poussait pas vite. Du coup quand je voyais une étoile filante, c’était ça mon vœux (maintenant j’ai les cheveux longs donc super, je peux crever. Pas maline la gosse.)

Et aujourd’hui, avec des cheveux longs, fins et fourchus je galère pour les maintenir en vie. J’ai donc travaillé des techniques très précises de réanimations, aidée de produits miracles et de conseils de coiffeurs. Et ça ne marche pas trop mal.

1. Couper tu oseras

J’ai voulu tellement longtemps les cheveux longs que j’ai un trauma du coiffeur. Je ne m’en rends même pas compte, mais un beau jour je me dis « Hey hey, beaucoup de fourches dis donc… Oh tiens, ça fait sept mois que je ne suis pas allée chez le coiffeur ! » Du coup, je vais chez un coiffeur un peu tendance (entendez un peu trop cher), qui me donne plein de conseils comme si on était super potes de toujours : « Attends chaton, tu ne peux pas faire ça regarde la fourche là regarde ! Il est mort le cheveu là, mort… Ca crisse sous mon ciseau… »

J’ai honte comme un mère indigne qui ne couperait pas les ongles de ses gosses, alors je promets de revenir dans trois mois pour couper juste un centimètre : « Pour les garder en pleine forme » comme il m’a dit Chris. Et franchement, quand je m’y tiens, ça MARCHE ! Ils sont longs, pas fourchus et presque en pleine forme.

2. Dans l’huile tu baigneras

Deuxième découverte pour sauver ses cheveux : l’huile. Après l’adolescence et ses histoires de cheveux gras, jamais je ne me serais approchée d’une huile pour foutre ça sur ma tête.

Et un jour, j’en teste une chez Sacha, une Wella « Reconstructive Elixir », rien que le nom te fait envie … Miracle : cheveux douuuuuuux toute la journée et sans dreadlocks. Un geste devenu indispensable (j’en ai mille bouteilles dans ma salle de bain).

3. Le silicone tu banniras

Avec toutes ses histoires de perturbateurs endocriniens et de RoundUp qu’on se met quasi en intraveineuse, j’ai voulu commencer à regarder la constitution des produits, à traquer les trucs trop crado… J’ai donc appris que le silicone des shampoings qui font les cheveux si doux et si brillant est une vraie bombe à retardement.

J’ai tout balancé et acheté un « low-poo », ces shampoings bizarres qui ne moussent pas. Au début, résultat mitigé mais au fil des shampoings, des cheveux en total résurrection.

4. Le gros masque de nuit tu feras

Je n’y avais clairement jamais pensé avant d’entendre parler de l’huile de coco. Le concept de masque de nuit pour cheveux rimait pour moi avec « Dégueulasser sa taie d’oreiller voire même son oreiller parce que ça va traverser… »

Bon et puis vu comme l’huile de coco est grasse, pas le choix : je n’allais pas me balader avec le cheveu huileux en pleine rue. J’ai donc mis sur les longueurs cette douce friture, enroulé le tout dans un chignon et j’ai prié.

Après un ou deux shampoings pour virer tout ça j’ai découvert une masse capillaire plutôt heureuse, douce et en bonne forme. Un petit masque deux trois fois par semaine et ça répare ! (désolée il fallait que je la place.) 

5. Le sèche-cheveux tu calmeras

A force de lire PARTOUT qu’il ne faut pas se sécher les cheveux, j’ai essayé. Pas facile, parce que cheveux mouillés, j’ai une tête de poulpe triste. Mais à force de les laisser vivre leur vie le week-end, séchant à l’air libre comme des petits foufous, j’ai constaté que mes cheveux se portaient bien mieux. Plus doux, moins rêches, plus heureux quoi.

Alors j’ai encore un peu de mal, surtout le matin pour aller au boulot, mais j’y travaille, et j’espère que mes cheveux et moi allons finir en beauté sur la voie de la résurrection totale !

 

LP.

 

Crédit Photo / Pinterest