Les PIRES façons de faire la GUEULE

Faire la gueule, c’est un art qui se travaille. Vous êtes assez douée là dedans, mais bon, on ne sait jamais, un coup de  mou et paf ! on fait la tronche comme un amateur.

Si c’est le moment de faire la gueule, il faut la faire avec classe et panache. Pas question de foirer sa grosse boude. Vous passeriez pour quoi…

1. Dans son coin

Jeter un petit regard froid, s’éclipser et aller faire la tête dans un coin de la salle de bain, ça ne sert à rien. A part vous auto-énerver encore plus car vous ruminerez comme une malade en vous brossant quatre fois les dents, cette tronche ne servira à rien.

Préférez un coin de salon, avec un magazine, en soupirant un peu et en gardant un sourcil levé. Ca met très mal à l’aise l’autre, c’est top.

2. Par texto

Non désolée, on adore ça certes, mais faire la tronche par texto est un carnage absolu.

Il ne comprend jamais rien. A votre « OK. Bien. », il va vous répondre un smiley et un « cool ! » et lorsque vous tenterez le « Mais franchement j’y crois pas… Tu abuses trop… » il tombera des nues et vous fera passer pour la relou.

On oublie le texto de boude, au pire, on passe un coup de fil, histoire de pouvoir manifester plus clairement sa colère de petite tueuse.

3. En devenant tout rouge

C’est tentant de se mettre à hurler très fort en devenant toute rouge mais franchement… Prenez une photo de vous dans cet état et vous ne recommencerez pas.

Pour avoir la classe en faisant la gueule il faut s’éviter la case hystérique rougeaude qui se met à bégayer tant elle parle vite. Vous la connaissez celle-là, elle est bien enfouie en vous et tente parfois une sortie…

4. En insultant les autres

Très tentant de dire à sa boss qu’elle grosse cruche elle est tant elle n’a pas pigé le dossier et à son mec quel looser hypocrite ressemblant à sa mère il fait.

Non bon, respirez un coup, balancez une petite pique calmement et devenez aussi froide qu’un calamar congelé mais ne risquez pas la guerre apocalyptique.

5. En bougeant les bras trop vite

Ah oui non ça il faut arrêter c’est interdit. Cette manie qu’on peut avoir de bouger les bras super vite pour marteler plus fort nos mots…

Ca fait vielle folle en crise de tétanie. Il faut absolument contenir ses mouvements pour avoir un peu de pouvoir quand on fait la gueule. Croisez les bras, levez le menton, et mordez-vous les joues pour ne pas couiner.

6. En oubliant pourquoi

Cela fait trois jours que vous faites la gueule, et on vous dit enfin : « Mais explique-toi qu’est-ce que je peux faire ! » et là… Trou noir… Est-ce que c’était pour un truc qu’il a dit ou parce qu’il n’a pas…?

Bon une astuce : soupirez, faites un demi-sourire et dites « Allez viens faire un câlin… Tu as de la chance que je sois la plus cool du monde. »

 

Fiou… Sauvée. 

Crédit Photo / Pinterest