Les TOCS des PARISIENNES en week-end

Parigote ? Vous ne faites pas les choses comme tout le monde le week-end… Pas de boîte de nuit pourries, pas de plan foireux, pas de sorties moches, non, la Parisienne a des tocs de week-end qui traversent Paris du 18e au 15e !

Petits récap’ des addictions les plus croisés.

1. Ne pas sortir au même moment que les autres

Tout le monde va grosso modo au même endroit le vendredi soir et le samedi ? Pas question pour la Parisienne qui préfèrera éviter les quartiers blindés le vendredi soir pour se retrouver entre amis dans une petite pizzeria planquée et filera voir un concert indé le vendredi après avoir bu un verre de vin chez elle avec un ami.

Elle peut aussi décider de boycotter absolument toutes les soirées branchouilles et rester chez elle avec un bon bouquin et plein de magazines en répondant au SMS : « Non pas ce week-end, je cut. »

2. Picoler le dimanche

Elle ne va pas finir totalement minable le samedi et fera un bon brunch le dimanche avec un petit vin en terrasse ou chez elle, après avoir fait le marché.

Parce que c’est si chic d’être heureuse le dimanche et de faire comme si demain, on ne reprenait pas le boulot. Et puis de toute façon, comme tout est ouvert, elle profite du dimanche pour faire un peu de shopping, racheter du Briochin pour prendre soin de son appart’ et craquer sur ces petites tasses en porcelaine qu’elle trouve dans une brocante de quartier.

3. Avoir un style pour chaque jour

Le vendredi c’est after work, donc veste de costume, jean et Stan Smith mais twistés d’un rouge à lèvres rouge carmin et de plein de mascara. Elle a tous ses bijoux grigris pour montrer quand même que ce n’est pas parce qu’on est vendredi que c’est relâche complète.

Le samedi c’est poil plus travaillé dans la décontraction maîtrisée. Une jolie robe fluide avec un perfecto, un chapeau et une chemise ou un extra slim et des talon.

Le dimanche, c’est casual. Jean boyfriend, basket ou boots et chemise d’homme. Des lunettes de soleil géantes pour faire le marcher incognito et planquer ses cernes.

4. Faire des excès

Il lui arrive parfois de faire des excès et de raconter le lundi au bureau, en se balançant en arrière, à quel point elle a abusé ce week-end.

Raclette de la mort, dégommage de bouteilles de vin, soirée bière et rock’n’roll… Elle peut pousser la soirée trop loin en riant très fort et rentrer en titubant. En revanche, le lendemain elle prendra soin de boire plein d’eau chaude citronnée, de faire un peu de yoga et de manger des légumes. Pour détoxer.

5. Se mettre au vert

Il y a aussi les week-end « green » ou elle va se mettre au vert à la campagne. En vrai cela signifie : manger du confit de canard, boire du vin de la région et se balader en bottes Aigle dans le jardin en mettant des marrons dans ses poches.

Cette mise au vert s’accompagne de story Instagram qui zooment sur des feuilles, balaient la campagne ou prennent en gros plan un cassoulet maison. Les rêveries du promeneur solitaire, c’est elle, version 2.0 quoi…

6. Ranger son appartement

Après avoir scroller une heure l’Instagram de Maison Sarah Lavoine, elle se pique de design, de changement, de plante et d’appartement clean. C’est parti pour un grand rangement façon Marie Kondo, un ménage au vinaigre et Briochin et à un remaniement de son salon.

Achat de plantes, nettoyage de bibelots, jetage de vieilleries… Elle fait un coup de clean, puis prend une belle photo et dit aux collègues qu’elle a fait un grand ménage de printemps et que « Fiou, ça fait un bien fou ! »  

7. Ne pas manger comme tout le monde

Le week-end c’est le moment de ne surtout pas manger comme d’habitude. Elle fait des sushis fusion, teste un nouveau plat, file au resto indien, achète un petit fromage qui pue du fin fond du pays. Bref, elle a un week-end tout à fait normal « bouffe et vin » mais quand même un peu différent car la bouffe est plus rare et le vin biodynamique.

Ça donne un week-end si intriguant et haut en couleur qu’on l’envie à 10 000 kilomètres à la ronde : « Toi tu fais tant de choses, tu testes tant de truc, moi je suis juste restée chez moi et me suis fait des coquillettes au jambon… » En vrai, elle aussi s’est fait des pâtes, mais dira qu’elle s’est fait « un petit plat cocooning ».

8. Prendre soin de ses cheveux

Secret archi planqué tant ses cheveux doivent avoir l’air de vivre leur vie wavy-soft sans un coup de brosse ni un souffle de sèche-cheveux, mais la parisienne passe en réalité des heures sur ses cheveux pour qu’il ait ce style si naturel et en même temps si sain.

C’est donc rendez-vous chez son coiffeur pour couper un centimètre, travailler ce très léger balayage ou ce châtain cendré… Chez elle ? Masque à l’huile d’olive qu’elle laisse poser une heure et massage des racines avec une huile spéciale cuir chevelu.

 

Un week-end de Parisienne ? C’est en fait se convaincre qu’on a une vie fantastique et que rien n’est à jeter, même pas une plâtrée de coquillettes.

 

LP.

Crédit photo / Pinterest