Ces CONVERSATIONS entre AMIS BOURRÉS

Il faut dire que, quand vous partez pour « boire un verre », vous finissez souvent à pas d'heure avec un taux d'alcoolémie peu recommandable dans le sang…

Mais, au vu de vos migraines les lendemains, vous vous demandez quand même ce que vous pouvez bien vous raconter, avec vos amis.

Eh bien on vous le dit !

1. Le célibat

Arrive FORCÉMENT le moment de la conversation sur… les amours ! Ah bah oui, sinon ce n'est pas une vraie soirée. Et comme vous et vos amies êtes toutes célibataire, ça n'y va pas de main morte. Entre dépression et rigolade, vous ne savez jamais trop comment prendre ce sujet mais vous n'y coupez pourtant pas. Ça va de « je finirai seule et abandonnée » à « on s'en fout, on a besoin de personne, on est ensemble », en passant par « c'est tous des gros nazes, de toute façon » et « je veuuux un meeeeec ». Et sur le coup, tout le monde trouve cette conversation normale.

2. La politique foireuse

Une fois finie la déprime du célibat, on passe généralement à des sujets plus « sérieux ». Enfin, c'est ce qu'on pense, parce que quand on se penche cinq minutes sur l'actualité politique et que l'on tente de se lancer dans un pseudo-débat, sérieux n'est pas le mot qui doit venir à l'esprit des gens qui nous entendent parler… Parce que quand vous voulez parler du « conflit israëlo-canadien qui revendique la scolarité des bébés phoques », on se dit qu'il y a peut-être une faille dans votre système d'information à vous…

 

3. La déclaration d'amour

Bon, celle-là, personne n'y échappe : la déclaration d'amour passé 3h du matin. Parce que oui, à 3h du matin, on aime tout et tout le monde, et même la coupe de cheveux de Kev Adams. Alors dès que l'on croise un de ses amis dans le bar, on se fait une accolade presque émouvante et on se dit qu'on s'aime, que l'on ne sait pas ce que l'on ferait sans l'autre, que c'est le meilleur ami qu'on a jamais eu et qu'on sera toujours là pour lui… Et puis on recommence 11 minutes plus tard quand on croise un autre de ses amis dans la queue pour les toilettes… Et même à la fille que l'on ne connaît pas, mais qui est autant bourrée que nous et qui nous aime tout pareil !

4. Le débat à la con

Une fois le seuil de mojitos dépassé, on se surprend souvent à avoir des conversations plutôt… surprenantes ! « Tu crois que c'est PIRE de perdre toute ta famille d'un coup ou de les perdre un par un, tous les jours ? ». Euhh… si l'intérêt de ce genre de discussion n'a, à ce jour, pas été découvert par la science (ni par quiconque d'ailleurs), on ne peut pourtant pas s'empêcher de se demander si on préférerait « se taper le coude contre le coin d'une table en inox ou marcher sur une méduse qui a la varicelle »… No comment.

 

5. Le bavage sur celui qui part aux WC

Parce que oui, ça arrive… Et on parie que vous aussi, vous avez connu ce moment où vous attendez qu'un de vos potes partent au petit coin pour baver sur lui. Inutile de nier, on le sait en fait. A peine le dos tourné, vous entamez des « ah mais je vous avais dit qu'il avait grossi… Il doit avoir des problèmes avec sa copine. En même temps, elle, elle dingue et en plus je suis sûre que ses cheveux c'est des rajouts ! ». Bref, vous n'y allez pas de main morte ! C'est d'ailleurs pour ça que vous ne quittez jamais la table vous-même : vous ne savez que trop bien ce qui s'y passe...

6. Le nouveau pote : le barman

Et fatalement, arrive une heure où le barman est votre nouveau pote. Et où vous restez carrément au comptoir pour lui taper la discute, alors que lui-même est dans le rush. Vous lui posez plein de questions, sur ce qu'il fait, comment il le fait, vous lui racontez votre rentrée en 6è et la fête que vous aviez fait pour l'obtention de votre permis. On est d'ailleurs désolées de vous apprendre que, si le barman est votre super pote, lui vous déteste du plus profond de son cœur. Parce qu'il ne comprend pas un seul mot de ce que vous bavez et qu'il en a – entre nous – absolument rien à faire. Mais vous l'aimez quand même bien ce John…Max ? Ou Tom ?

 

Et s'il faut boire avec Modération, c'est bien aussi d'inviter Dignité à l'apéro des fois…

 

AP

Crédit Photo / Pinterest