Dire NON au LIT sans le VEXER

Zozo a un petit cœur tout mou et il peut se sentir tout mal si vous lui dites « no way mon gars, trop pas envie de toi... »

Alors à vous aussi de lui apprendre que « non » n'est pas un méchant coup de pelle dans la face mais un « mon corps n'est pas toujours aussi réactif que le tien, et c'est normal. »

Pour faire ça dans les règles de l'art, on a les meilleures techniques à utiliser.

1. La diversion

Il est un peu pressant, un peu trop excitée alors que vous êtes en train de compter vos heures de sommeil avant la sonnerie du réveil… Pas la peine d'y aller trop fort, il suffit de chercher un petit sujet de conversation pour faire diversion et lui faire comprendre doucement que ce n'est pas ce soir que vous allez faire des cabrioles endiablée.

Parlez-lui de son dernier gros projet au boulot, par exemple, ça le fera changer de point d'intérêt touuuut en douceur.

2. L'explication

Vous avez beau essayer de lui faire comprendre subtilement que ce n'est pas le moment, il a quand même très envie de vous faire grimper aux rideaux, là, tout de suite. Prenez un ton pédagogique doux et compréhensif et expliquez-lui que vous n'avez pas envie pour telle ou telle raison.

Si vous parvenez à capter son attention sans le frustrer ni le vexer, on vous file le diplôme pour être enseignante à la fac.

3. La flatterie

Pas la peine de lui mentir ou de lui donner une petite tape sur la main comme s'il jouait à l'enfant impatient qui fait un caprice… Zozo a une envie que vous ne partagez aaabsolument pas ? Utilisez une petite flatterie bien placée pour lui dire non sans lui donner envie de se cacher aux toilettes en pleurant.

Tiens, pourquoi ne pas lui dire qu'il vous a fait faire des acrobaties tellement intenses la dernière fois que vous en gardez encore des courbatures aux cuisses ?

4. Les câlins

Faites-lui comprendre avec douceur (mais fermeté, histoire qu'il ne revienne pas à la charge deux minutes plus tard et que ça dégénère) que ce ne sera pas pour ce soir…

Et si vous voyez qu'il se met à bouder dans son coin en pensant qu'il a perdu tout son pouvoir de séduction et son incroyable virilité, prenez-le entre vos bras pour le câliner jusqu'à ce que son petit cœur blessé dans son orgueil de mâle se sente mieux.

5. Le mystère

Mais si vous n'avez ni envie de faire l'amour, ni envie de lui expliquer pourquoi – après tout, rien ne vous y force – il vous reste la solution du mystère de la féminité… Enveloppez-vous d'une aura mystérieuse en prenant l'air soucieux, en ne vous exprimant plus qu'en chuchotis et sourcils légèrement froncés…

Il se sentira un peu penaud et intrigué et n'aura pas à cœur de vous demander un milliard d'explications… Sans être frustré pour autant.

Crédit Photo : Pinterest