YES, l’ETE est fini ! Voilà pourquoi c’est COOL

Oui bon il reste quelques jours mais on ne va pas chipoter… C’est la fin, ça sent l’automne clairement et en vrai, c’est trop cool.

Mais si, finis les beaufs en tongs, finie la crème solaire qui colle, finis les cheveux aux frisottis couleurs paille, on récupère enfin notre vie !

1. La décence retrouvée

Enfin on peut retrouver notre veste et en finir avec cette débauche d’orteils et d’aisselles apparents.

Non mais franchement, rien de pire que de devoir partager ça avec ses collègues : on perd toute décence, toute crédibilité et on se verrait presque aller avec notre boss à la plage tant on sue sur nos sièges en similicuir.

Oublions tout cela, c’est du passé. Retrouvons nos froids bonjour et conservons notre veste sur notre dos !

2. La transpiration calmée

A peine cinq-cents mètres faits et deux stations de métros parcourues qu’on doit s’éponger avec du PQ et se remettre du déo. Pas la peine de porter autre chose qu’un débardeur mou en coton sinon n’importe quel haut finira en matière collante et odorante…

A présent, on peut enfin percevoir que bientôt, on va se les cailler, et qu’on pourra retrouver nos petites chemises en viscose adorées…

3. Les enfants annihilés

Ça y est ! Ils sont repartis ! Quel enfer de voir des mômes partout où l’on traine parce que ces nains sont en vacances…

Impossible de boire un verre tranquille ou d’aller à un repas de famille sans que trente-mille mioches hurlants pourrissent notre rosé pas frais. « J’ai les p’tit de ta cousine, ils sont en vacances », « Je viens avec les petits, c’est ma semaine de garde. » Au boulot les mioches ! A nous les apéros et les déjeuners TRAN-QUILLES.

 [SAUT_PAGE] 

4. Le rosé exterminé

Et bien sûr on va pouvoir repicoler du bon rouge et arrêter de se voir servir du « rosé avec des glaçons » parce que « Oh il fait chaud ! »

Non, cette piquette couleur chiotte est deux fois sur trois un infame vin qui nous file mal au crâne.

On peut enfin repicoler quelque chose de censé.

5. Le bourrelet camouflé

Alors super en été c’est cellulite et bourrelet free ! On n’a pas forcément envie que tout le monde découvre nos petits secrets…

Alors merci septembre d’arriver et de nous laisser le choix de la quantité de peau que l’on veut dévoiler. Pas comme à la plage ou tout le monde te dit : « Bah aller fous-toi en maillot, y fait super chaud ! »

6. Les beauferies éloignées

Impossible de faire un pas sans qu’on entende un rire gras accompagné de churros ; impossible de commander un verre sans passer pour un touriste et impossible de se poser deux minutes dans l’herbe sans qu’une tripoté de glacières et de shorts de bain se posent à côté de nous…

Merci septembre, merci rentrée, merci boulot retrouvé, car enfin on peut s’éloigner des trente-mille familles Tuches qui nous ont saoulées tout l’été.

 

 

 

Crédit Photo / Pinterest