Ces INSUPPORTABLES COMPORTEMENTS au RESTO

Aaaaah le restaurant, haut lieu d’envie, de chic et de gourmandise… qui finit malheureusmeent de plus en plus en une partie de regards noirs avec les voisins absolument insupportables et de soupires face à nos potes trop chiants…

Mais pourquoi diantre se retrouve-t-on avec les mêmes relous à CHAQUE fois qu’on va au resto ?

1. Le pote trop lent

On a déjà englouti notre entrée et notre plat, on a une sérieuse envie d’avoir notre dessert mais non… Il y a Marc qui mange comme un paresseux cryogénisé.

Et que je te prends une cuillérée de sauce, et que je repose mon couteau. Et que je vais faire pipi, et que je dis au serveur que je n’ai pas fini mon assiette alors qu’il reste deux morceaux de parmesan qui se battent en duel avec un bout de pain…

Il fait chier tout le monde et on finit par s’ennuyer comme un rat mort alors qu’on misait tout sur ce resto du mois ! Parce qu’être au resto sans manger, c’est comme être dans un bain sans eau. C’est froid et on ne sait pas comment s’assoir.

2. Celui qui vit avec sa bouffe

Celui-là ne se contente pas de mettre des aliments dans sa bouche et de les ingérer, non, lui vit véritablement un truc avec sa bouffe et en fait profiter tout le monde.

Il coupe un morceau avec fougue, le regarde sous tous les angles, tâte la chair, étudie la consistance puis l’enfourne dans son bec. Là, il commence à parler, s’arrête, fait un petit « hmmm » genre « Continue bien de m’écouter je vais redire un truc », mâchouille un coup, prend une gorgée de vin en aspirant et en te montrant du doigt pour qu’on continue bien de rester pendue à ses lèvres suintantes de vin et de sauce tartare puis dit enfin : « Hmm, je suis complètement outrée, ce tartare est fade. »

Mais qu’est-ce que j’en ai à foutre ?! Tout ce que j’ai envie, c’est de te mettre un grand coup de pelle dans la nuque car à force de t’attendre, mes pâtes aux truffes ont refroidi !

3. La relou de la commande

Elle réfléchit environ vingt-cinq minutes sur la carte. Tourne et retourne les pages, change d’avis, demande à tous ce qu’ils ont pris… Hésite, soupire, fait repasser le serveur quatre fois quand enfin… « Un pizza quatre fromages mais c’est possible à la place du bleu de mettre du speck et de remplacer le basilic par de la roquette ? »

Eh bien connasse tu n’avais qu’à prendre le roquette-speck bordel !!!

On est tellement énervée qu’on s’emmêle, on commande des gnocchis alors qu’on déteste ça et on finit par grignoter du pain alors qu’elle goûte nos gnocchis dans notre assiette en nous disant qu’elle aurait dû prendre ça…

4. La dragueuse de table voisine

On parle pendant une demi-heure d’un truc super sérieux et là elle sort « Attend je t’ai pas écouté le mec d’en face est trop mimi et je crois qu’il m’a repérée. Attends attends je vais aller aux toilettes et tu me dis s’il me suit des yeux… »

On passe donc notre repas à observer les yeux pétillants de notre amie qui sourit niaisement et finira au bar avec lui pendant qu’on comptera le nombre d’heures de sommeil qu’il va nous manquer demain…

5. La bande de braillards

Et forcément, il y a toujours la bande de gros bœufs qui pensent être seuls et qui hurlent chaque phrase en faisant trois fois plus de bruit que les autres avec leur fourchette dans leur assiette.

Non mais franchement ? A quel point faut-il avoir été bercé près du mur pour parler aussi fort sans se rendre compte qu’on fait chier tout le monde ? Pire, c’est qu’ils parlent de filles, de fesses et font des blagues de cul.

Apparemment dans leur monde c’est cool et spirituel puisqu’ils accompagnent leur douce conversation par des regards aguicheurs vers nous…

 

Franchement, on annule le resto de ce soir et on se fait des sushis à la maison ?

 

LP. 

Crédit Photo / Pinterest