Pourquoi votre GYNÉCO doit devenir votre MEILLEURE AMIE ?

Ce n’est jamais vraiment une partie de plaisir d’aller se faire examiner le Vagin Del Toro…

Mais quand on y réfléchit de plus près, notre gynéco, elle devrait carrément être notre meilleure amie !

Et voilà pourquoi… 

1. Le cycle menstruel

Que l’on soit honnête une bonne fois pour toutes, entre nous : on n’a jamais vraiment compris ces histoires de cycle menstruel que l’on a pourtant étudié au collège, en S.V.T… Sauf qu’entre les histoires de 28 jours, d’ovulation, de syndrome prémenstruel et tout le baratin, on a du mal à s’y retrouver ! Alors quand on oublie une pilule de notre plaquette ou que l'on n'a pas nos règles PILE le jour où elles devaient arriver, panique à bord : comment savoir quoi faire ? Comment on calcule tout ça ? AHHHHHH… Alors qu’avec une meilleure amie gynéco, un texto et c’est réglé !

 

2. Les frottis

Non pas que ce soit plus agréable que le frottis soit fait par notre meilleure amie… Mais au moins, si notre gynéco EST notre meilleure amie, on peut gratter du temps sur l’attente des résultats… Bah oui, comme elle vient boire l’apéro tous les deux soirs à l’appart’, on aura les résultats plus vite : pas besoin d’attendre que la Poste nous les apporte, on les a en direct autour d’un bon vin rouge et entre deux tranches de saucisson ! What else ?

 

3. Les urgences

Vagino Del Toro fait des siennes et vous avez absolument besoin de consulter un gynécologue… Oui, sauf que pour avoir un rendez-vous, vous devez attendre minimum quatre mois. Autant dire que votre utérus a le temps de tomber six fois d’ici-là ! Alors avoir une meilleure amie gynéco, c’est quand même plutôt pratique… Pas de besoin d’attendre d’avoir les ovaires qui fument et puis, c’est plutôt rassurant de savoir que quelqu’un veille sur Vagin Del Toro, un peu comme une marraine magique, quoi…

 

4. Les symptômes

Il y a parfois des petits symptômes qui sont plutôt… gênants. Eh oui, quand ça grattouille, quand ça chatouille et quand ça nous donne des idé… Non là on s’égare, mais n’empêche que certains désagréments sont délicats à expliquer. Alors c’est toujours vachement plus agréable d’avoir affaire à sa meilleure amie – de toute façon, on lui dit toujours tout – qu’un beau gynécologue ténébreux d’une trentaine d’années et à la voix suave qui nous fait fondre… Surtout quand il s’agit de parler de petits boutons disgracieux !

 

5. La pause

Mine de rien, ça marche aussi dans les deux sens : notre gynéco, elle est contente d’avoir une meilleure amie comme nous ! Parce que quand vous prenez rendez-vous, c’est aussi – souvent ?! – pour lui faire une pause à elle. Bah oui, entre ses patientes enceintes et ses patientes ménopausées… On doit dire qu’elle a bien besoin de décompresser entre deux rendez-vous et entre deux Vagino un peu fripés… C’est vraiment beau ce que vous faites pour elle, elle ne sait même pas ce qu’elle ferait sans vous !

 

6. La stratégie

Il faut dire qu’il vaut mieux SUPER bien vous entendre avec votre gynéco, parce que c’est un peu comme votre coiffeur : c’est elle qui aura toujours le dernier mot ! Gardez bien cela en tête ! Parce que c’est elle qui tient le coton tige pour le frottis et c’est encore ELLE qui manie le spéculum. Alors ce n’est vraiment pas le moment de déconner, hein !

Crédit Photo / Pinterest