8 CHOSES qui prouvent que vous avez été une SOEUR ultra CHIANTE

« Chiante, chiante… tout de suite les grands mots » !

Bon ok, il n’est pas impossible que vous ayez été un poil relou avec votre fratrie…

Allez, qu’on se le dise, vous avez été une sœur CARRÉMENT chiante !

1. Vous vouliez toujours sortir avec votre sœur et ses copines, parce que c’était « trop la classe de sortir avec les grandes »… Sauf que votre sœur, elle, elle en avait un poil marre de faire du babysitting. Mais comme vous finissiez toujours par aller vous plaindre dans les jupes de Môman, votre sœur, elle finissait toujours par se coltiner le boulet que vous étiez… #Cadeau

 

2. Vous vouliez toujours jouer à des jeux de société, alors que vos frères et sœurs avaient horreur de ça… Sauf que comme vous étiez la petite dernière, la larme évidemment facile pour apitoyer, la fratrie entière était obligée de s’y coller. Monopoly, Bonne Paye, Barbie, Petit chevaux ou Mastermind, vous ne les avait pas épargnés…

 

3. Vous alliez souvent vous plaindre à vos parents que votre grande sœur ne voulait pas jouer dans le jardin avec vous… Il faut dire que jouer au chat et à Colin-maillard alors qu’elle était déjà au collège, c’était un poil abusé de votre part… Mais comme vous maîtrisiez comme personne les yeux de petit chiot attendrissant, votre sœur elle finissait toujours par se faire engueuler et en plus, c’était à elle de compter pour le cache-cache !

 

4. Vous vouliez évidemment tout ce qu’avait votre grande sœur… Sauf que comme vos parents, ils ne voulaient pas tout acheter en double, ils lui disaient souvent de partager avec vous… Console, magazine, télévision et même FRINGUE, bref l’enfer pour elle, le bonheur absolu pour vous… Sale gosse !

 

5. Vous ne manquiez évidemment jamais une occasion d’aller rapporter une bourde de votre sœur ou une grosse bêtise de votre frère… Oui, c’est dégueulasse, mais vous saviez que vos parents savaient mettre la main au portefeuille pour vous récompenser de votre engagement dans la lutte contre la peut-être future délinquance, alors bon… Comme c’était pou le bien commun, hein…

 

6. Vous arriviez toujours à vous dégager d’une punition imminente… La plupart du temps, vous arriviez à embobiner vos parents pour éviter le pire. Sauf que vos frères et sœurs, ils n’avaient pas ce don du baratinage alors ils se faisaient toujours avoir !

 

7. Comme vous avez mis un temps fou à passer votre permis, tout simplement parce que ça n’avait pas l’air de vraiment vous intéresser, ce sont vos frères et sœurs qui ont du se coltiner vos sorties de boîtes, vos aller-retour à la gare, chez les copains, chez les copines, au ciné et on en passe ! Bref, en somme, vous avez bien profité de ne pas avoir à faire Sam !

 

8. Vous aviez particulièrement bien cerné comment avoir le plus de frites, à table ! Quand c’était votre plat préféré (et donc, le plat préféré de tous les enfants de la famille), vous vous débrouilliez toujours pour faire de l’œil à vos parents pour qu’ils vous servent une « petite poignée » en plus… Et quand il ne restait qu’une part de gâteau, vous aviez toujours LA phrase pour convaincre vos parents de vous la laisser… Oui, c’est petit, mais on ne rigole PAS avec du tiramisu !

Crédit Photo / Pinterest