TOUT ce que vous IGNOREZ sur la PILULE du LENDEMAIN

La nuit fut folle et endiablée ? Rencontre d'un soir ou session câlins avec Zozo, vous avez en tout cas peu fermé l’œil de la nuit…

Oui, mais voilà : que ce soit un petit accident de contraception (oubli de pilule, préservatif percé…) ou carrément un oubli dans le feu de l'action, vous vous retrouvez à vous demander quoi faire pour éviter le passage à la maternité dans 9 mois !

La pilule du lendemain est donc votre seule alternative ! Et on vous dit tout sur cette contraception d'urgence !

1. Il faut la prendre au plus vite

La pilule du lendemain est une contraception d'urgence à prendre au plus vite après un rapport sexuel dit à risque, en gros, quand vous ne vous êtes pas protégés ou que la contraception d'origine vous a fait faux-bond ! C'est une pilule à fort dosage en progestérone, qui retarde ou empêche l'ovulation et vous évite donc une grossesse non désirée ! Mais voilà, il faut la prendre MAXIMUM dans les 72h qui suivent le rapport. Au-delà de ces 3 jours, elle ne sera plus efficace. Donc, on ne traîne pas ! Et bien sûr, malgré son nom, on est pas obligée d'attendre le « lendemain » ! Au plus vite, on a dit !

2. On a pas besoin d'ordonnance

La pilule du lendemain la plus connue est la NorLevo et est délivrée sans ordonnance, en pharmacie. Pas d'excuse, donc, pour ne pas la prendre à temps ! Pour les mineures, elle est d'ailleurs gratuite et peut être délivrée par l'infirmerie de l'établissement scolaire ou le planning familial.

3. Ce n'est pas dangereux de la prendre plusieurs fois dans sa vie

On a toutes des copines qui nous ont mis la pression de nos vies, en nous disant que si on la prenait plus de trois fois dans notre vie, c'était la fin pour nous, on serait stérile, on perdrait nos cheveux, notre utérus tomberait… Bref, on tord le cou à ces clichés trop répandus ! La pilule du lendemain ne rend pas stérile et il n'y a pas de « limite » de sa prise ! Mais, ce n'est pas une raison pour la prendre toutes les semaines non plus, hein !

4. Elle n'est pas un moyen de contraception

Ce n'est donc pas parce qu'elle n'est pas dangereuse qu'il faut la prendre à longueur de cycle ! Elle n'est pas un moyen de contraception et reste une alternative d'urgence. On ne fait donc pas l'impasse sur sa contraception quotidienne, et on fait en sorte de choisir celle qui nous convient le mieux, pour justement éviter le désagrément d'une potentielle situation d'urgence : pilule, patch, implant, stérilet… Aujourd'hui, tous les moyens sont bons pour être protégés ! A vous le safe sex !

5. Il existe une pilule du « surlendemain »

Ce qu'on sait moins, c'est qu'il existe aussi une pilule du surlendemain ! C'est en fait la même contraception d'urgence, mais elle s'appelle EllaOne et est efficace plus longtemps puisqu'elle empêche une grossesse jusqu'à 5 jours après le rapport à risque, contre 3 jours pour NorLevo ! Voilà une solution de repli en cas de besoin, mais ce n'est pas une raison pour laisser traîner la prise de cette pilule d'urgence : dans tous les cas, plus tôt elle est avalée, plus efficace elle sera.  

6. Elle est fiable mais pas invincible

Comme tout moyen de contraception, la pilule du lendemain n'est pas fiable à 100 % (ça se saurait!). NorLevo a un taux d'efficacité à 96 % si prise dans les 12 heures suivant le rapport non protégé, qui diminue de moitié si prise après 24h ! C'est là qu'EllaOne entre en scène, puisque son taux d'efficacité est de 95 % sans altération jusqu'à 5 jours après ! Mais, encore une fois, elle n'est pas une contraception systématique et doit rester une alternative d'urgence et donc, occasionnelle !

 

AP

Crédit Photo / Pinterest