A CHAQUE ÂGE sa SEXUALITÉ ÉPANOUIE !

Ce qu’il y a de bien avec le sexe, c’est qu’on en apprend à chaque âge…

Que l'on ait 20, 30, 40, 50 ans ou plus, oui on peut être épanouie sexuellement !

1. 20 ans : la découverte timide et foutraque

Même si vous avez passé le cap des tout premiers émois amoureux, vous en êtes encore à vos balbutiements sexuels : on couche le premier soir ou on attend ? On se jette sur ce zozo qui nous fait de l’œil ou on n’ose pas y aller ? On tâtonne en cherchant désespérément le Charmant qui nous fera rêver, et en attendant on tente quelques expériences plus ou moins réussies : bref, c’est le moment des découvertes un peu timides, où on ne sait pas encore trop ce que l’on veut, ce que l’on aime, et aussi ce que l’on n’aime pas… On hésite, on se questionne pas mal avant d’oser se lancer, on se cherche encore, et c’est tout ça qui va nous forger une sexualité hyper épanouie !

2. 30 ans : l’âge des tentatives et du savoir-faire

On aborde la trentaine un poil plus sereine : on a eu quelques expériences, on se sent un peu plus sûre de soi et de ce que l’on aime, mais ce n’est pas pour autant qu’on ne se remet pas en question et qu’on ne tente pas de nouvelles choses. Notre sexualité évolue aussi au fil du temps en fonction de Charmant, des enfants si on en a… On voit son corps changer, et on a parfois besoin d’un peu de temps pour retrouver un autre plaisir pour se sentir pleinement épanouie.

3. 40 ans : prise en main et plaisir !

Qu’on ait changé ou pas de Charmant, la quarantaine nous promet encore plus de plaisir : on est au top de notre féminité, on a une vraie assurance grâce à toutes nos expériences passées (même celles qui ont raté), et on n’hésite plus à prendre les choses en main pour guider zozo. Sûre de soi, on peut enfin assumer ce que l’on veut et ce que l’on ne veut pas, sans tabou. Et si un zozo nous fait craquer, on sait comment l’aborder !

4. 50 ans : sagesse et non prise de tête

On aborde la cinquantaine en toute « sérénité sexuelle » : on a beaucoup testé, maintenant on savoure le plaisir comme il vient, sans prise de tête. On n’a plus peur de se retrouver seule, et si on craque pour un zozo on ne se pose pas trop de questions. On sait repérer un zozo qui va nous mener en bateau, et on choisit de se prêter à son jeu... ou pas !

Crédit photo / Pinterest