SEULES les MIGRAINEUSES comprennent ces 10 TRUCS

La migraine, ou le truc qui te donne envie de flinguer tes collègues qui se plaignent de leur « mal de tête » qui a duré « au moins 2 heures »…

SI vous aussi vous êtes victime de migraine, vous seule pouvez comprendre ça !

1. Quand vous la sentez arriver…

« Coucou, me revoilà ! » Les tempes qui bourdonnent, des petits points noirs qui dansent devant les yeux, des flashes lumineux… Votre vieille amie la migraine repointe le bout de son nez pour vous torturer, et là, que vous soyez dans le métro ou au boulot, il va falloir vous planquer en attendant que ça passe, surtout si vous n’avez pas vos médocs sur vous.

2. Quand elle prend ses aises

Les premiers instants pour éradiquer une crise migraineuse sont cruciaux : et si vous n’avez pas eu le temps d’avaler votre cacheton miracle, vous savez que vous êtes foutue pour le reste de la journée (au moins…).

3. Quand vous ne pouvez plus RIEN faire

A part vous allonger dans le noir, au calme, vous savez que vous êtes condamnée à souffrir en silence sans rien pouvoir faire d’autre que gémir. Et sans même pouvoir partager votre misère sur Facebook…

4. Quand RIEN ne marche

Vous avez avalé les médocs les plus costauds (et vous avez récolté des effets secondaires presque pires que la migraine), vous avez même tenté des remèdes de grand-mère douteux (la tisane de gingembre, les feuilles de menthe en cataplasme sur le front, l’infusion de romarin…), mais vous n’avez TOUJOURS pas guéri votre horrible migraine…

5. Quand votre collègue vous annonce avoir un « terrible mal de tête »

Alors que vous connaissez les affres de la souffrance que vous endurez depuis plusieurs années par vagues, voilà qu’on vient se plaindre à VOUS pour un simple mal de tête…

6. Quand vous êtes en train de triompher de la crise et que Charmant débarque en disant « mais qu’est-ce que tu fais dans le noir ? »

Il a parlé normalement, mais pour vous c’était comme s’il avait hurlé dans vos oreilles avec une trompette : vous n’avez plus qu’à vous remettre en boule et gémir…

7. Quand vous savez qu’elle va débarquer d’un moment à l’autre

Parce que ça fait trop longtemps que vous n’avez pas eu de crise et que c’est inévitable, vous comptez les jours de sursis qu’il vous reste jusqu’à la prochaine migraine…

8. Quand vous vous sentez ENFIN comprise

Quand vous rencontrez une autre personne qui souffre la même chose que vous et que vous pouvez vous épancher parce que vous savez qu’elle comprend parfaitement…

9. Quand elle débarque à l’improviste alors que vous êtes hors de chez vous

Elle vous a prise par surprise, et vous n’avez pas eu le temps de trouver refuge chez vous ou chez une amie : vous n’avez plus qu’à vous recroqueviller sur vous-même sur un banc (si vous avez la chance d’en avoir un), et prier pour que ça passe vite…

10. Et là, le bonheur : quand la migraine s’arrête !

Et que vous avez enfin l’impression de réintégrer le monde des « vivants »… jusqu’à la prochaine.

 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest