COUPE MENSTRUELLE : ON S'Y MET ou PAS ?

C'est la galère tous les étés avec vos règles qui tombent toujours au mauvais moment. Avec ces longues journées de boulot et ces toilettes que vous n'avez décemment pas envie d'utiliser pour changer votre tampon.

Cette chère cup vous a beaucoup tenté et puis finalement pas tant que ça parce que ce truc est un peu flippant.

On l'a testée et on vous donne les avantages et les inconvénients : pour vous… Bilan.

LES AVANTAGES

C'est économique

Savez-vous qu'une boite de tampons peut vous coûter jusqu’à sept euros ? Admettons que vous utilisiez des serviettes en même temps, c’est un gouffre à porte-monnaie. Ce qui est rageant, c’est qu’on n’a pas le choix : vous êtes OBLIGÉE de dépenser de l'argent dans vos protections hygiéniques, sinon… non, on préfère ne pas trop imaginer.

Un point pour la cup : elle coûte entre 20 et 30 euros… Imbattable !

C'est réutilisable

Oui, ce concept semble quelque peu dégoûtant parce qu'on s'imagine mal réutiliser un tampon pendant 5 ans (#vision d'horreur). Pourtant, la cup est belle et bien réutilisable. Il vous suffit juste de la stériliser à la fin de vos règles, en la plongeant dans de l'eau bouillante durant pendant 3-4 minutes ou en utilisant des pastilles de stérilisations.

Attention tout de même, ne rincez jamais votre cup avec du produit hydroalcoolique, ne la mettez pas non plus dans votre lave-vaisselle (ce n’est pas bon et vos invités feraient une drôle de tête !) ni dans la machine à laver, et évitez de la laver au savon, afin de ne pas laisser de résidus.

C’est pratique

Mettre une soucoupe volante dans notre vagin ne nous a pas branché de prime abord. Pourtant, elle se 12 heures (max). Là on a été séduite : pas de pause toilette en urgence alors qu’on est tranquillement en train de prendre un verre avec un potentiel futur cher et tendre...

A la piscine, on a applaudit : pas de fil qui dépasse et fait la risée de tous !

C’est plus cool pour le corps

Vos tampons peuvent avoir tendance à vous refiler de petites infections. Rien de grave, mais rien de sympa non plus. Leur côté cotonneux assèchent, sans oublier que toutes les protections hygiéniques sont blanchies et stérilisées avec des produits chimiques (merci l’industrie !).

Madame la cup s’octroie le luxe d’être fabriquée en silicone médicale, sans risque d'infection s’il vous plaît.

LES INCONVENIENTS

Pas facile facile à mettre

Oui, on ne va pas vous mentir en vous disant que c'est les doigts dans le nez (enfin, façon de parler). La première fois est un peu un jeté dans le grand bassin ! On flippe un peu : se mettre un ovni dans le vagin, c’est tout de même curieux.

Notre astuce pour la mettre : pliez le haut de la cup pour mieux l'insérer. Vous pouvez la passer sous l'eau avant si ça vous paraît plus simple et surtout détendez-vous.

Pas facile à retirer

La cup va avoir un effet de ventouse dans votre vagin afin d'éviter les fuites. OK, la on vous voit visualiser un poulpe fou dans votre vagin.

Non, il faut juste prendre une précaution : VOUS NE DEVEZ PAS TIRER COMME UNE FOLLE SUR LA TIGE POUR LA RETIRER.

De un, ça fait mal et de deux, vous pourriez vous blesser

Pour retirer votre cup, commencez par tirer tout doucement sur la tige, en tournant d'un coté et de l'autre. Un peu comme si votre cup se tortillait (oui oui on l’imagine se trémoussant sur un air de salsa). Une fois que celle-ci est un peu descendue, pincez avec votre pouce et votre index le bas de la cup, juste au-dessus de la tige afin d'enlever l'effet ventouse puis recommencez à tirer doucement dessus jusqu’à ce que vos doigts trouvent les rebords et que vous les pinciez pour faire passer l'air et retirer votre cup.

[SAUT_PAGE] 

Pas pratique hors de chez soi

Lorsque vous retirez votre cup après une journée paisible, il faut la vider et la rincer. Eh oui, c’est la le moment tournage de l’œil pour celles qui ont peur du sang ! Vous pouvez la vider dans vos toilettes, mais pour la rincer, mieux vaut avoir de l'eau à proximité : autant vous dire que vos collègues vont vous regarder bizarrement si vous la rincez dans les lavabos communs…

On a trouvé qu’une solution : une bouteille d’eau pour la rincer. Oui là aussi on nous a regardé un peu bizarrement quand on

est allée aux toilettes : « Elle fait quoi là ? Ses analyses d’urine ? Elle boit son pipi ? Mouhahahah » Rire gras et compagnie.

Pas la bonne taille ?

Trois tailles : une question nous taraude. Laquelle choisir ? Franchement, vous êtes-vous déjà posé la question de la taille de votre vagin : « Oh moi je fais un petit 38 ! » Non bien sûr.

Bon en gros, si vous n'avez jamais accouché, et que vos règles ne sont pas particulièrement abondantes, vous pouvez prendre la taille S. En revanche, si vous êtes tombée enceinte, vous pouvez prendre du M voire du L. Histoire d’être bien sûre, on a demandé à notre gynéco. Seule elle détient la taille de notre vagin. Et ce sera un secret enterré à jamais !