POURQUOI les SOUTIEN-GORGES REMBOURRÉS sont le PIRE de la LINGERIE !

Allez, avouez, on a toutes déjà tenté (ou pensé à tenter) le soutien-gorge rembourré pour se faire un décolleté de déesse !

Bah oui, forcément : celles qui arborent un 75 A veulent connaître les bonheurs du décolleté plongeant… Et celles qui font un 95 D en veulent toujours un peu plus (oui, on sait)…

Alors le recours ultime c'est donc le soutif rembourré… Mais nous on vous explique pourquoi c'est le PIRE !  

1. C'est encombrant

Oui alors on a beau se persuader qu'on « adooore » ça, mais avoir une grosse poitrine quand on est pas habituée, autant dire que c'est plutôt pas évident à gérer ! Alors si on est du genre planche à pain et qu'on tente le bonnet D, on se retrouve assez vite empotée : on est juste pas du tout familière à autant de proéminence et on ne sait pas quoi faire de ces excroissances qui diminuent le périmètre d'aisance de nos bras. On ne peut même plus les croiser en paix sans qu'il y ait quelque chose qui bloque.

Et pour celles qui ont DÉJÀ une poitrine bien fournie mais qui en veulent plus, on ne peut pas dire qu'avoir les seins au niveau de la gorge ça soit ultra confort… Et puis, les ganglyons, ils sont déjà assez embêtants quand on a une angine, on ne va pas en plus s'en rajouter en coton !

2. C'est pas ultra confort

On ne va pas se mentir, les soutien-gorge rembourrés, ce n'est pas le must du confort. Certains ont des coussinets tellement énormes que même nos petits nénés, ils ont pas la place de tenir dans le bonnet ! Alors ils se font la malle et on se retrouve avec un sein dedans, un sein dehors… Bref, c'est la bataille des tétons.

Et puis quand on a une poitrine conséquente et qu'on se lance dans le rembourrage, et bien c'est carrément des pancakes qu'on fait avec nos nénés chéris ! Tout aplatis, au fond des bonnets, il sont tout rabougris, tout tristes de ne pas avoir la place de s'exprimer librement… Pas top top, hein !

3. C'est pas rentable

Alors se faire une poitrine un peu repulpée, ça peut avoir ses bons côtés. Mais ça a aussi ses côtés moins drôles. Du genre devoir refaire toute sa garde-robe, parce qu'avec son « nouveau » 90 E, on ne passe plus dans nos jolis petits hauts et dans nos robes cintrées ! Alors comptez qu'en plus d'avoir investi dans cette nouvelle poitrine amovible – qui n'est déjà pas donnée, soit dit en passant, vous devez AUSSI aller acheter les doublons de vos fringues, une (voire deux) tailles au-dessus.

Mais que les grosses poitrines ne rigolent pas trop, parce qu'elles aussi, elles auront à racheter tous leurs hauts et pulls en L voire XL… Ah bah oui, on gonfle, on gonfle, mais à un moment donné il faut leur laisser de la place à ses petits nénés chéris.

4. C'est pas honnête

C'est quand même l'argument numéro un : les soutien-gorge rembourrés, c'est grave l'arnaque ! Imaginez, vous avez un rencard et vous voulez absolument mettre votre nouveau débardeur en dentelle, avec son beau décolleté… Oui mais, un rembourrage s'impose pour une poitrine pulpeuse : on se vend à fond ou on se vend pas du tout ! Vous avez bien remarqué que Zozo a louché sur votre joli et subtil décolleté, alors vous réitérez la feinte aux deuxième, troisième et quatrième rencards…

Et quand vient le « fameux » soir (celui où vous passez à la casserole, en gros), imaginez le choc de Zozo quand il va découvrir que ce 90 B qui lui faisait de l’œil n'était en fait qu'un gentillounet 80 A gonflé d'orgueil ! C'est quand même pas cool… Et puis, gardez en tête que ce n'est pas pour votre poitrine que Zozo doit vous aimer ! Alors, autant jouer franc jeu dès le début…

5. C'est délicat

Rares sont celles parmi nous qui arrivent à rester réaliste, quand il s'agit de taille de poitrine. Alors quand on en a pas, justement, de poitrine, on en veut toujours une ÉNORME ! Difficile donc de garder son sang-froid quand vous êtes devant le rayon des rembourrés…

« Oh un bonnet C, c'est trop beau ! Oh mais il y a du D aussi, ça en jette ! Oh et si j'essayais le E, juste pour voir ? ». Non, non et non ! Si on a une petite corpulence et qu'on arbore deux obus, comment vous dire que ça va être horrible ??

6. C'est grillé

Parce qu'il ne faut pas se leurrer, on est grillées quand on met un soutif rembourré ! Comment voulez-vous que personne ne remarque que vos seins sont gondolés, parce que le coussinet a pris un mauvais pli ? Idem pour les lavages qui ont mal tourné : un bonnet qui a rétréci à 40 degrés, quand l'autre est resté intact : si tout le monde sait qu'on a un côté plus fort que l'autre, faut quand même pas pousser !

Et on ne parle même pas de celles qui arrivent au bureau avec un 95 E, quand ça fait cinq ans qu'elles faisaient du 75 B… Bref, dites-vous bien que vous serez toujours grillées avec des artifices !

En fait, vaut mieux peut-être mieux rester au naturel, non ?

AP

 

Crédit Photo / Pinterest