8 PHRASES de CONNASSE que vous allez ADORER

Oui bon, vous êtes bien élevée…

Mais vous avez tellement envie de péter une durite parfois...

C'est pour ça que ces petites phrases sont pour vous, comme ça, c'est cadeau parce que parfois, crotte de bique, on a envie d'être une connasse avec les connards !

1. « C'est le vôtre celui-là ? Bah avec le nez qu'il a, j'espère que vous avez mis de l'argent de côté pour la chirurgie ! »

Votre cousine vous agace TELLEMENT à faire des réflexions sur votre célibat prolongé alors qu'elle est mariée avec un immonde panais géant complètement demeuré et qu'elle vient d'avoir un bébé moche.

2. « Excuse-moi, Jean-Yves, mais vu ton look de concombre de mer, je ne vois absolument pas de quel droit tu parles de ma jupe, là. »

Surtout pour zieuter dessus comme l'immonde pervers que tu es.

3. « Vous êtes enceinte, vous l'avez choisi, moi je ne fais que subir ma fatigue. »

Au pire, il reste toujours cinquante autres sièges à utiliser au lieu d'aboyer sur la première venue parce que ça devient compliqué les pieds qui gonflent et la vessie qui rétrécit.

4. « Non, je ne vais pas vous laisser passer, mon temps est clairement plus précieux que le vôtre. »

Pas la peine d'être collant, de soupirer et de poser vos courses juuuuste derrière les nôtres, là, tout à côté. La patience est une vertu qui s'apprend et là, c'est l'heure de votre premier cours, monsieur archi-relou-connard-à-la-caisse-du-supermarché !

5. « C'est naturel, là, ton brushing ? Ah ça doit être pour ça que c'est moche. »

Les jours où on a une sale tronche, la greluche d'à côté est toujours là pour nous le faire remarquer. Alors pour une fois qu'on a l'occasion de se venger, on ne va pas la louper.

6. « Euh, non, je vais le faire moi-même, vu la tronche de votre manucure, j'ai un peu peur... »

La vendeuse de chez Sephora un peu trop empressée qui veut nous tartiner la bouche de rouge à lèvres alors qu'elle l'air aussi habile qu'un lapin nain aux yeux bandés… Non merci.

7. « Un poil moins de sel, un peu plus de cuisson et peut-être des épices pour relever un peu, c'est fadasse, là. »

Pour une fois qu'il se met en cuisine, on aurait vraiment aimé qu'il s'applique au lieu de critiquer sans cesse ce qu'on lui prépare et de se prendre pour Paul Bocuse.

8. « Oh bah oui, les jeunes d'aujourd'hui sont vraiment atroces, et je ne vous parle même pas des vieux... »

La mémé qui râle tous les matins en entrant dans le bus contre les gamins qui laissent traîner leurs pieds dans l'allée mérite quand même de se faire remettre à sa place une fois de temps en temps.

 

 

MDS

Crédit Photo / Pinterest