Les "DATASEXUELLES" ou le sport favori des obsédés

On a bien remarqué que la compétition est au cœur de tout, aujourd'hui : concours de cuisine, de décoration, de relooking, d'accueil hôtelier et même de mariage !

Bref, on en fini pas de se comparer aux autres et vouloir prouver à la terre entière que l'on est le meilleur, en se pavanant sur les réseaux sociaux…

Mais saviez-vous qu'au lit aussi, la tendance est à la mesure de la performance ? Des applications ont en effet vu le jour, comme c'est le cas pour « Spreadsheets » ou encore « iPhone Passion ».  

1. Le « datasexuel », c'est quoi ?

On connaissait les métrosexuels, ces OVNIS de citadins qui se préoccupent avant toute chose de leur apparence et de leur aura en général : être stylé à tout prix est une obsession, et il est primordial que la terre entière en soit consciente. Il faut donc se montrer, pour prouver que l'on est le plus beau, le plus stylé, le plus « cool », bref le meilleur !

Les « datasexuels » ne sont rien d'autres que leurs équivalents… au lit ! Le concept en est très proche : mesurer ses performances, grâce à de nouveaux outils qui voient le jour, et les rendre publiques pour pouvoir se comparer. On dirait que la préoccupation première aujourd'hui est non plus de vivre sa vie (trop hasbeen!) mais bien de quantifier tout ce que l'on fait, jusqu'aux plus intimes des actes… Évidemment, sinon comment savoir que c'est nous, la meilleure ?

2. Les applications

A l'ère du numérique et de l'avènement des smartphones, les développeurs jouent le jeu à fond : les applications qui permettent de mesurer ses performances sexuelles fleurissent dans nos stores. Si le concept est toujours le même, elles ont chacune leur petite variante.

Exemples :

- « SexTrack », par exemple, s'occupera de dessiner un graphique représentant vos performances durant l'acte, résultats que vous pourrez même vous empresser d'aller publier sur vos comptes Facebook et Twitter. Ah bah, on veut se frotter aux autres, on le fait jusqu'au bout, hein !

- « iPhone Passion » est une application dédiée à la marque à la pomme (on s'en serait presque douté)… Sur le même concept, elle va transformer vos performances en une note, située entre 0 et 10 (0 étant la plus basse), que vous pourrez comparer avec celles des autres utilisateurs de l'application. Un peu comme une grande famille, quoi…

- « Spreadsheets » est sûrement la plus ludique de toutes puisqu'elle fonctionne avec un système de points, qui vous permettent de débloquer des niveaux ! Un peu à la Candy Crush, mais en vachement moins mignonnet… Pour pouvoir monter en grade sur l'appli, il faut donc un rythme effréné, car les points se gagnent sur la fréquence des rapports, leur durée ou même le nombre de va-et-vient par ébat ! Et, comme si c'était normal, des challenges vous sont proposés pour augmenter votre capital points, type utiliser un sex-toy ou faire l'amour le plus de fois possible en un temps donné… Ahhhh, l'amour, sa sincérité, sa spontanéité, son piment !

3. Le fonctionnement

Les applications, quelles qu'elles soient, fonctionnent pareil : le micro du smartphone joue le capteur pour mesurer le bruit, l'accéléromètre captera l'intensité et le minuteur pour mesurer la durée. Le mode d'emploi : déposer votre iPhone à côté de vous avant l'ébat, sur une surface plane de préférence, et démarrez l'application quand vous donnez le coup d'envoi.

On vous prévient, il faut donc penser à tout : l'endroit de l'ébat, le moment (si vous êtes en rade de batterie, ça va être compliqué de faire son Hercule), mais aussi les positions parce que le but n'est pas d'écraser son téléphone chéri. Ajoutez à cela le fait de penser à bien crier fort et distinctement, pour que le micro capte bien tout comme il faut, et à bien bouger comme des animaux, et vous devrez avoir un résultat convenable pour aller vous la péter sur Facebook ! Ahhh, romantisme, quand tu nous tiens…

4. Et le sexe, dans tout ça ?

Quant à mesurer la pertinence de telles applications, on ne saurait vous dire… Le datasexuel reste une simple mesure de l'ego, pour Zozo en mal de bonnes notes. Mais le côté voyeurisme de ces communautés montre quand même qu'on veut toujours tout prouver à tout le monde.

Et sinon, faire l'amour avec quelqu'un que l'on aime, pour passer un moment intime à deux, ça parle encore à certains ? 

Reste à savoir quel genre d'applications permettent de mesurer la connerie humaine !

 

AP

Crédit Photo / Pinterest